"Noo Lank" hausse le ton et avertit: "nous n'allons pas continuer à organiser des marches et à parler à quelqu'un qui n'écoute pas" –

« Noo Lank » hausse le ton et avertit: « nous n’allons pas continuer à organiser des marches et à parler à quelqu’un qui n’écoute pas »

Ce jeudi 27 février 2020, cela fait 88 jours que l’activiste Guy Marius Sagna est détenu à la prison du Camp pénal, dans le secteur réservé aux présumés terroristes et aux prisonniers dangereux, pour avoir marché contre la hausse du prix de l’électricité.

Las de « la sourde oreille du régime », le collectif des forces politiques et citoyennes « Noo Lank »  dans un communiqué avertit le chef de l’Etat des conséquences qui pourront suivre ses actes.
 » Si Macky Sall veut semer le chaos dans le pays, qu’il sache que ni lui ni les siens ne seront épargnés par la situation que lui-même aura créée. Le régime de Macky Sall veut laisser à l’opinion nationale et internationale, et à la postérité, l’image d’un régime qui emprisonne la jeunesse. Ainsi soit-il ! Nous n’allons pas continuer d’organiser des marches et de parler à quelqu’un qui n’écoute pas. Macky Sall n’écoute pas », tonne le collectif.

Engagé à poursuivre ce combat contre l’augmentation du prix de l’électricité et pour la libération de Guy Marius Sagna, le Collectif Noo Lànk appelle les Sénégalaises et les Sénégalais de tous âges à sortir massivement prendre part à la grande marche qu’il organise ce vendredi 28 février 2020 à partir de 15h, de l’échangeur de la foire au rond-point de Liberté 6.

A propos Honoré de Balzac 15042 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*