Voici les inconnus (ou presque) du gouvernement de Macron –

Voici les inconnus (ou presque) du gouvernement de Macron

Nouveau président, nouveau Premier ministre, et quelques nouvelles têtes au milieu de personnalités connus du grand public. Édouard Philippe vient de nommer son premier gouvernement, ce 17 mai, et il va falloir s’habituer à ces neufs nouveaux visages de ministres et secrétaires d’État. En tout cas, jusqu’à juin prochain et les législatives.

Agnès Buzyn (Solidarités, Santé)

Agnes Buzyn, le 23 décembre 2011, lorsqu’elle était à la tête de l’Institut national du Cancer, à Paris | FRANCOIS GUILLOT / AFP

Cette professeure de médecine et spécialiste d’hématologie, d’immunologie des tumeurs et de la transplantation, comme la présente RTL, est la nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé. Il y a un peu plus d’un an, en mars 2016, elle était nommée à la présidence de la Haute Autorité de santé.

Françoise Nyssen (Culture)

Éditrice française de 65 ans, Françoise Nyssen, la fille du fondateur d’Actes Sud est la nouvelle ministre de la Culture. La Croix avait dressé son portrait en octobre 2014, et raconte qu’elle avait été «d’abord chercheuse en biologie moléculaire».

Muriel Pénicaud (Travail)

La nouvelle ministre du Travail est une dirigeante d’entreprises de 62 ans. En mars dernier, Le Parisien lui consacrait un portrait et qualifiait la patronne de l’agence publique Business France de «VRP de la France auprès des investisseurs étrangers».

Jean-Michel Blanquer (Éducation)

Jean-Michel Blanquer le 24 janvier 2012, au ministère de l’Education | Thomas SAMSON / AFP

Cet ancien recteur, et directeur général de l’enseignement scolaire de 52 ans, jusque-là président de l’Essec, et désormais ministre de l’Éducation nationale, est qualifié par Le Monde «d’expert, et technicien du système éducatif». Le quotidien du soir précise par ailleurs qu’il est également «marqué à droite», et que «sa vision des réformes à faire est “Macron compatible”».

Frédérique Vidal lorsqu’elle était présidente de l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS) | Photo de communication UNS

Âgée de 53 ans, la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, est à la tête de l’université de Nice depuis 2012. 20 Minutes précise qu’elle est «devenue professeure en sciences de la vie et de la terre depuis 2004 après avoir été recrutée en tant que maître de conférences en 1995 par l’université de Nice».

Jacques Mézard (Agriculture et alimentation)

Stephane Le Foll (gauche) et Jacques Mezard (droite) lors de la passation de pouvoir au gouvernement, le 17 mai 2017 |  Thomas SAMSON / AFP

Sénateur du Cantal, âgé de 69 ans, Jacques Mézard est le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Il est membre du parti radical de gauche, et président du groupe rassemblement démocratique et social européen au Sénat depuis 2011, explique France Bleu. Il est par ailleurs «président de la communauté d’agglomération d’Aurillac depuis 2001».

Marlène Schiappa (Égalité femme-homme)

Marlene Schiappa, après une conférence de presse de La Republique en Marche, le 28 avril 2017, au Mans. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le nom de la conseillère municipale du Mans circulait pour un poste, «notamment au poste de ministre du Droit des femmes», annonçait RMC ce matin. Finalement, Marlène Schiappa, journaliste et bloggeuse de 34 ans, également référente nationale à l’égalité femme-homme dans l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron hérite du secrétariat d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, placée auprès du Premier ministre. Elle est l’auteur de plusieurs romans ou essais en lien avec le féminisme.

Sophie Cluzel (Personnes handicapées)

Sophie Cluzel a été nommée secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. | Wikimedia CC

Âgée de 56 ans, elle devient la nouvelle secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. Elle occupait jusque-là le poste de présidente Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap.

Elisabeth Borne (Transports)

Elisabeth Borne, patronne de la RATP, à Paris, le 21 février 2017 | MARTIN BUREAU / AFP

Nouvelle ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot, elle connaît bien le milieu politique, puisqu’elle a «travaillé au sein du cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie sous le gouvernement de Manuel Valls», précise RTL. Âgée de 56, elle était présidente de la RATP (la régie autonome des transports parisiens) depuis 2015, et «elle a également travaillé à la SNCF comme directrice de la stratégie de 2002 à 2007».

A propos El capo 26692 Articles
Moussa Cissé : En tant que passionné de sociologie, je vous fais découvrir mes réflexions et études sur la vie des gens, je fais aussi des analyses sur les événements marquants de l’actualité au Senegal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.