Universités sénégalaises: le ministre Cheikh Oumar Anne écarte toute hypothèse d'une année blanche et annonce la date de la reprise –

Universités sénégalaises: le ministre Cheikh Oumar Anne écarte toute hypothèse d’une année blanche et annonce la date de la reprise

Le ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation a fait face à la caméra du point quotidien sur la situation de l’épidémie de Covid-19, après l’intervention de son collègue de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr. Selon Cheikh Oumar Anne, les instances universitaires qui se sont réunies, à l’exception de celle de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, entre le 14 et le 19 mai 2020, ont retenu « en toute autonomie : d’écarter toute hypothèse d’année blanche (…) et de ne reprendre les cours en présentiel que lorsqu’un certain nombre de conditions sont réunies ».

Dans l’objectif de poursuivre les cours par le biais des Nouvelle technologies de l’information et de la communication (Ntic), les instances universitaires sont, selon le ministre de l’Enseignement supérieur, retenu : « de poursuivre en ligne les activités pédagogiques, de continuer la création des classes virtuelles, d’accompagner les enseignants dans la mise en ligne des contenus pédagogiques, de mettre en ligne les milliers de cours, via les plateformes des instituts de formation ouvertes et accessibles à distance, de rendre disponibles, les outils de collaboration, (…) d’envoyer à distance les exercices aux étudiants ».

Pour ce qui est de la reprise des cours en présentiel, le ministre Cheikh Oumar Anne affirme que l’ouverture des campus pédagogiques et sociaux demeure problématique dans le contexte actuel, marqué par la progression de la pandémie de Covid-19. « Ainsi, la reprise des enseignements en présentiel est subordonnée d’une part à l’amélioration significative de la situation sanitaire sur le plan national et d’autre part à la mise en place de dispositif offrant des garanties sanitaires au personnel enseignant et de recherche, au personnel administratif et de recherche, aux étudiantes et étudiants », a déclaré le ministre.

Cheikh Oumar Anne d’affirmer que les perspectives de finalisation de l’année universitaire en fin décembre 2020 sont justifiées et à la portée du milieu universitaire sénégalais. Il informe que les instances académiques vont prendre toutes les dispositions pour un réaménagement du calendrier pour une reprise des cours en présentiel en septembre et octobre 2020… Regardez !!!

Pressafrik

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*