Trahison ou Incompétence : L’heure du réveil a sonné (Par Ibrahima Diallo) –

Trahison ou Incompétence : L’heure du réveil a sonné (Par Ibrahima Diallo)

Le peuple sénégalais avide de changement, a décrété une seconde alternance en portant Monsieur Macky SALL à la tête du pays. En sanctionnant l’ancien régime, les sénégalais avaient la claire conscience que, même s’il est indécent de cracher sur le bilan de douze années de règne, force est de reconnaître que le Président WADE et son équipe avaient atteints leur limite.

Le bon sens a ainsi recommandé de confier les rênes du pouvoir à une autre équipe plus crédible et cristallisant l’espoir de toute une jeunesse.
Ainsi c’est par la volonté populaire affirmée et affichée que ce rêve est devenu réalité. C’est donc à cette marée humaine déferlante provenant de tous les souffles du large que l’on doit ce changement jugé au départ quasiment impossible, du moins à tout point de vue difficile.
Mais comme nous dit cette adage : « ce qui est difficile, ce n’est pas le chemin; mais c’est le difficile qui est le chemin ».
Toute la jeunesse revendique énergiquement cette grande victoire et se l’approprie.

La jeunesse du Département d’Oussouye, se reconnaît dans ce noble combat et a su jouer pleinement, sans état d’âme, en son temps, sa partition. Elle est loin de regretter cette action qui est non seulement un combat de principe, mais la volonté de tout un peuple pour un SENEGAL nouveau.

Elle est loin de regretter cette action qui est non seulement salutaire et rentable, car au moment du partage des responsabilités, nous ne sommes pas des oubliés.

Nous avions un Député, l’honorable Député Aimé Assine (8e Vice-Président, puis 7e vice-Président) et membre aussi du Directoire National, nous avions Mrs Sékou Sambou coordonnateur du PPDC (Projet Pôle de Développement de la Casamance), nous avions Mrs Mamadou kana Diallo membre du Conseil Economique et Social, nous avions Mrs Jean Pierre Senghor coordonnateur du PRODAC, nous avions le Docteur Ibrahima Mendy Directeur DAPSA ( Direction de l’Analyse de la Prévision et des Statistique Agricoles), pour ne citer que cela.

Nous avons tous applaudi et jubilé. Mais malheureusement ces moments d’euphorie et ces instants d’extase n’ont duré que le temps d’une vie de rose. Nous avons vite déchanté

On avait un grand espoir en cette nouvelle alternance et à nos leaders pour relever le défi de la demande des populations du Département d’Oussouye.

Un département avec une jeunesse déterminée et engagée pour le développement de leur localité, un département avec un grand potentiel économique : la zone la plus pluvieuse du pays avec d’important terres arables, juste pour ne citer que cela, car on peut parler aussi des zones touristique etc…

Mais aujourd’hui le constat est amer, Les populations se désolent parce qu’elles ne peuvent même plus apercevoir leurs responsables, pour les promesses n’en parlons pas.
Certes que le bilan du chef de l’Etat ne résume pas seulement au niveau du Département d’Oussouye, mais si on fait l’évaluation chez nous, on constate qu’il n’y a aucune avancée notable au niveau de notre cher Département :

  • Qu’est ce qui a été fait pour améliorer le Problème du Tourisme en Casamance, surtout dans le Département d’Oussouye ;
  • Qu’est ce qui a été fait pour venir en aide aux Jeunes Diplômés et non Diplômés ;
  • Qu’est qui a été fait  pour renforcer la productivité agricole des jeunes agriculteurs et agricultrices;
  • Qu’est ce qui a été fait pour améliorer les liaisons de transport dans les communautés rurales isolées, car il ne suffit pas seulement de refaire les routes.
  • Pour quoi nous n’arrivons toujours pas à bénéficier des DAC, alors que nous sommes dans la zone la plus pluvieuse du Pays avec des terres fertiles ?
  • Qu’est ce qui a été fait pour Développement d’infrastructures socio-économiques de base ?
  • Qu’est ce qui a été fait pour le renforcement de la productivité de l’élevage et le développement de l’entreprenariat rural ? pour ne citer que cela
Juste un petit exemple pour montrer notre niveau de Développement : Oussouye est le seule Département au SENEGAL, si je me trompe pas ou parmi les Départements qui n’ont même pas de Station-service, s’il y’en encore d’autre à part nous.
Ou sont ces leaders qui se disaient prêts à relever le Défi, pour donner un souffle nouveau à ce Département qui a souffert de la Guerre.
Entre guerre de positionnement et d’intérêt personnel, nos leaders ont oubliés le peuple qui s’est battu pour obtenir le changement espérant des lendemains meilleurs.
Les signaux de ce désaccord entre la volonté de la population et la conviction des leaders du Département apparaissent lors des dernières élections locales.
Dans un Département avec 5 communes (Oussouye, Mlomp, Oukout, Santhiaba manjack & Diembéring) nous avions remportés les 3 sur les 5, au finish nous avions perdus le Conseil Départemental.
C’est une défaite illogique, mais rendu possible par nos divergences au sein de la mouvance présidentielle et surtout des mauvais choix pour la sélection des Hommes. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la mise à l’écart de la force vive du Département, pour ne pas dire la Jeunesse.
Des choix vraiment discutables qui sont souvent manigancés par l’honorable Député Aimé Assine, qui veut avoir la main mise sur tout le Département pour pouvoir mettre en place ces intérêts personnels, alors que la politique c’est pour servir l’intérêt du peuple.
Les gens ont boycottés le conseil Départemental à cause de l’honorable Député Aimé Assine. Aujourd’hui il est discuté de partout au niveau du Département et a perdu toute crédibilité.On croyait que le fait qu’on est perdu le conseil Départemental, réveillerai un sursaut d’orgueil au sein de nos leaders pour changer de politique, intégrer les jeunes dans les processus de mise en place de la vision du chef de l’Etat, afin d’arriver à relever le défis des engagements pris en vers la population et d’être beaucoup plus prêt de la population en leur laissant une oreille attentive, mais rien, la descente aux enfers continue.
C’est à croire même que la défaite essuyée ici n’a pas servi de leçon à tous ces soi-disant responsables. On assiste aujourd’hui encore aux mêmes faits qui ont conduit à notre défaite aux dernières élections locales. Je suis convaincu que le Président Macky Sall peut remporter les élections présidentielles à venir à Oussouye et qu’on puisse être la locomotive, la racine, pour la reconquête totale de la Région de Ziguinchor qui est un enjeu de taille pour les élections à venir. Mais l’APR qui est la locomotive de la coalition « Benno Bok Yaakaar », doit jouer pleinement son rôle.

Les différents appels à l’unité des responsables ne sont rien d’autre que des leurres pour capter l’attention du Président Macky Sall. Notre principal handicap à l’APR, c’est le fait qu’on n’a pas de politicien de carrière. En réalité nous n’avons pas de responsables mais plutôt des businessmen qui sont là pour leurs postes et non pour l’intérêt exclusif du parti. La défense des intérêts des populations est primordiale, et Oussouye est en train d’en souffrir.
Au niveau du Département, au vu et au su de tous aucune initiative attrayante et mobilisatrice n’est prise. C’est le laxisme et la léthargie totale qui font légion.
Je prends l’exemple du Maire Wack-Ngouna Amadou Lamine Dieng, qui a organisé les 72 h de Wack, pour discuter avec les populations, prendre leurs attentes en comptes, voir les avancées de la politique mise en place, expliquer la vision du chef de l’Etat et dégager des perspectives pour le Développement de la localité en associant tout le monde, car c’est l’union qui fait la force. Les élus locaux doivent être les plus proches des populations.
Tout récemment, le Ministre des Mines, Mrs Ali ngouille Ndiaye, vient de le faire chez lui.
Mais nous à Oussouye où sont nos Dirigeants, qu’est-ce qu’ils font de leur mandat ?
Comme on a pu le constater lors du Dernier renouvellement du Bureau de l’Assemblée National, notre cher Député Aimé Assine a été rétrogradé. Lui qui était parmi les Vices présidents (7e puis 8e) des Bureaux passé, ne l’est plus aujourd’hui. Il a seulement récolté ce qu’il a semé. Personne n’a crié à l’injustice ou autre, c’est juste par ce que notre cher Député ne s’occupe que de ses intérêts personnel au Détriment de l’intérêt collectif, c’est-à-dire servir le peuple.
Pour rappel, si aujourd’hui on n’arrive toujours pas à mettre en place le Bureau de la COJER au niveau du Département d’Oussouye, c’est à cause de l’honorable Député Aimé Assine, qui n’est plus Jeune, mais qui veut faire de l’ingérence dans les institutions de Jeunes, on dit Non !
La question qu’on doit se poser aujourd’hui est : pourquoi le Département d’Oussouye n’a pas de Ministre ou de Hautes personnalités qui occupent des responsabilités dignes dans la sphère de l’Etat.
C’est par discrimination, par incompétence, par manque de volonté de travailler pour mériter cela ou par manque d’entente et de coups bas qui gangrènent notre Département?
Face à cette situation, et dans la perspective des prochaines joutes, nous la Jeunesse du Département d’Oussouye, notre engagement militant, notre amour pour l’APR, notre désir insatiable de faire triompher les idéaux de ce parti ne nous recommandent pas de rester les bras croisés et d’observer les regards médusés une telle situation perdurer.
Il est temps que le Président de la République donne les moyens aux Jeunes pour descendre sur le terrain, expliquer à la population la vision du chef de l’Etat, se rapprocher plus de cette même populations et prendre en considération leurs attentes.

Nous avons par exemple le :

  • PSE     (Plan Sénégal Emergent)
  • PUDC  (Programme d’Urgence de Développement communautaire)
  • PPDC  (Projet Pôle de Développement de la Casamance) pour ne citer que cela
Il convient ainsi non seulement de nous contenter de tirer sur la sonnette d’alarme ; mais d’agir vite et efficacement, à l’heure ou le nouveau BUDGET du SENEGAL pour l’année 2016 a atteint la barre record de 3022 Milliards.
Alors ne restons pas les bras les bras croisés cher Jeunes, c’est l’heure du réveil qui a sonnée.
Des programmes bien mûris seront déroulés ; des actions concertées seront menées afin de contraindre les responsables à nous rejoindre dans ce combat qui ne vise qu’à garantir le leadership de notre parti dans le Département d’Oussouye, redonner un nouveau souffle à ce Département qui tarde à décoller.
Nous ne combattons personne, nous ne sommes mus et guidés que par des principes de fidélité à un idéal, de dévouement à une cause de loyauté à un homme et de respect d’engagements pris envers le peuple qui nous a mis au pouvoir.Nous espérons que la cause sera entendue & que l’heure du réveil sera sonnée

IBRAHIMA DIALLO
MEMBRE COJER / OUSSOUYEpeulo

A propos yankhoba SANE 81786 Articles
Yankhoba SANE: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de L'Anpels (Association nationale des professionnels de la presse en ligne au Sénégal). Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*