TABASKI 2019 : 13 RECOMMANDATIONS, LA FEUILLE DE ROUTE DU GOUVERNEMENT –

TABASKI 2019 : 13 RECOMMANDATIONS, LA FEUILLE DE ROUTE DU GOUVERNEMENT

Le gouvernement du Sénégal a retenu treize (13) recommandations pour une bonne prise en charge de la préparation de l’Aïd El Kébir ou Tabaski 2019. Lesquelles concernent, essentiellement, l’aménagement de points de vente autorisés, la mise à disposition de tentes, le désencombrement des sites et leur nettoyage avant, pendant et après la fête de Tabaski.

Les directives seront envoyées aux différents ministères concernés notamment ceux de l’Intérieur, de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène , de l’Eau et de l’Assainissement. Ce, pour qu’ils prennent les « dispositions nécessaires », en relation avec le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène KA pour la coordination. L’annonce est faite par le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo. Ce dernier co-présidait ce jeudi 4 juin, à Diamniadio, en compagnie de son collègue en charge de l’Elevage, une réunion de préparation de la célébration de l’événement religieux prévu vers le 11 août prochain.

D’emblée, Abdoulaye Daouda Diallo annonce le décaissement par le chef de l’Etat d’une enveloppe de trois (3) milliards de F CFA. Mais, s’empresse-t-il de préciser, il s’agit « d’un dépôt mis à la disposition des structures bancaires, la BNDE en partie, la CNCAS », entre autres, « pour faciliter la mise en place du crédit nécessaire pour l’opération ».

« Collaboration », c’est le sens de l’appel de Samba Ndiobène KA. Qui rappelle les termes de la lettre circulaire du 18 juin, stipulant, entre autres points, que « tout ce qui est taxe et droit a été supprimé pendant soixante (60) jours pour permettre à l’ensemble des opérateurs d’acquérir des animaux mais aussi de pouvoir vendre dans les conditions les plus idoines possibles. Il est aussi important que nous tous qu’on s’accorde à ce niveau-là, on ne saurait aujourd’hui pousser les éleveurs à vendre à des prix dérisoires. Il faudrait trouver le juste milieu. Par rapport à ça, le président a mis en place un cadre propice pour que tout un chacun mène convenablement ses activités sans léser le bénéficiaire final. »

Sur ce plan, il invite « tous à plus de collaboration ». Mais, insiste-t-il, « j’invite le commandement territorial surtout à cet accompagnement rapproché parce que sans (son) implication ce qu’on est en train de faire est voué à l’échec. Nous comptons énormément sur votre soutien. » Les Institutions financières, elles, sont invitées à « alléger leur procédure » pour la facilitation du financement.
Au cours des échanges, les éleveurs se sont plaints surtout de la récurrence du vol de bétails liée à l’insécurité, de la disponibilité de l’eau, de l’électricité et de l’aliment du bétail. Des problèmes auxquels les autorités se sont engagées à trouver des solutions. D’autres ont demandé l’instauration « d’un système de financement à long terme » pour le règlement définitif des problèmes du secteur.

Concernant les aspects liés à la santé des bêtes, un poste rapproché est prévu au niveau du foirail des petits ruminants de Dakar.
Selon le représentant de la mairesse de Dakar, Soham El Wardini, une opération de désencombrement s’impose sur le site du stade Léopold Senghor avant l’arrivée des moutons.

Représentés, les consommateurs réclament une « offre suffisante, de qualité et à des prix abordables ».
Une autre rencontre est prévue lundi prochain pour fixer le tarif du transport.

A propos Honoré de Balzac 13017 Articles
Mamadou Seck : Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.