Soupçon de corruption dans l'attribution des contrats d’affermage à Suez : L'Ofnac à la trousse du frère de la première dame –

Soupçon de corruption dans l’attribution des contrats d’affermage à Suez : L’Ofnac à la trousse du frère de la première dame

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a avoué aux plaignants avoir ouvert une enquête. Dans une lettre-réponse à la plainte déposée par le Forum social sénégalais en collaboration avec le Conseil citoyen droit à l’eau et à l’assainissement contre Suez et l’État du Sénégal pour corruption présumée, rapporte « L’Observateur » dans sa parution de ce jeudi.

L’attribution du contrat d’affermage à la société française Suez au détriment de la la Sénégalaise des eaux SDE poursuit sa bataille judiciaire qui n’en est pas encore à son épilogue. Déboutée par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), dans une décision en date du 29 mai 2019, du marché de l’eau accordé au groupe français Suez, la Sénégalaise des eaux (Sde) a saisi la Cour suprême.

Mamadou Miniane Diouf, coordonnateur du Forum social sénégalais (Fss) avait déposé une plainte auprès de l’Ofnac, dès pour «suspicions de corruption de Suez relative à l’attribution du marché d’affermage». Plus que jamais déterminé à jeter lumière sur cette nébuleuse, le Forum social sénégalais évoque même des mouvements d’argent contre Suez et une société sénégalaise fictive. Le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, par ailleurs, maire de Saint-Louis et ses compagnies sont ciblés.

A propos Honoré de Balzac 15428 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*