Serigne Modou Niang: « Gaston Mbengue, Aziz Ndiaye et Petit Mbaye sont les principaux responsables de la crise qui secoue la lutte avec frappe »

Serigne Modou Niang: « Gaston Mbengue, Aziz Ndiaye et Petit Mbaye sont les principaux responsables de la crise qui secoue la lutte avec frappe »

serigne-modou-niangSerigne Modou Niang reconnaît volontier que l’arène sénégalaise est en train de vivre une crise. Pour le promoteur de lutte, cette situation est consécutive à la surenchère à laquelle des promoteurs se sont livrés pendant plusieurs années.

« Je suis d’accord la crise est causée par la flambée des cachets entretenue par la concurrence entre les promoteurs. Je n’ai eu cesse de tirer la sonnette d’alarme. Les promoteurs se sont livrés à une concurrence poussant certains lutteurs à faire dans la surenchère au niveau des cachets. Ils ont envenimé la situation jusqu’à atteindre un point de non-retour. Ce sont donc les promoteurs  qui sont les principaux responsables de la crise qui secoue la lutte avec frappe », a indiqué Serigne Modou Niang dans les colonnes de Le Quotidien.

Sur l’identité des promoteurs qui seraient les principaux responsables de la crise actuel dans l’arènes, Serigne Modou Niang n’y va pas par quatre chemins pour les nommer. Le promoteur qui était appelé « promoteur de l’alternance » rappelle également que la crise ne touche que les ténors. Pour lui, les jeunes lutteurs continuent d’avoir, chaque semaine, des combats.

« … C’est Gaston Mbengue, Aziz Ndiaye et Petit Mbaye. Ils ont tous une grosse part de responsabilité dans ces difficultés que vit la lutte avec frappe. Ce sont eux qui se livraient à cette concurrence malsaine et qui a valu la flambée des cachets. Aujourd’hui, ils en pâtissent. Ils n’ont plus la possibilité d’organiser des combats à gros cachets. L’arène s’est mis les gros sponsors à dos. Ce qui complique les choses chez les ténors. Mais faut savoir que c’est au niveau des ténors que l’on note cette crise. Mais les jeunes lutteurs, eux, continuent de faire leur petit bonhomme de chemin. Ils luttent à chaque week-end », explique Serigne Modou Niang.

A propos yankhoba SANE 72205 Articles
Yankhoba Sané: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de l’APPEL (Association des professionnels de la presse en ligne au Senegal).Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.