Rentrée gouvernementale : Les dossiers chauds qui attendent le Président Macky Sall –

Rentrée gouvernementale : Les dossiers chauds qui attendent le Président Macky Sall

i le chef de l’Apr veut faire le plein de maires à l’issue des élections locales prévues en 2020, il devra mener ses chantiers et projets au pas de charge. Aussi la rentrée gouvernementale prévue début septembre avec le premier conseil de ministres qui devra se tenir ce mercredi 4 septembre, devra être consacrée aux sujets qui fâchent et qui concernent l’actualité la plus brûlante. 

Macky Sall devra trouver l’alchimie en mesure de calmer la colère de certains citoyens, surtout les couches les plus vulnérables qui sont en train de broyer du noir.
A Dakar, la capitale du pays, ce sont les marchands ambulants et petits commerçants sans boutique qui sont en train de subir la loi du ministre du Cadre de vie, Abdoukarim Fofana qui a entrepris de faire le grand nettoyage. C’est ainsi que dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 août dernier, il a procédé au déguerpissement de tous les occupants de la voie publique qui encombraient les alentours de la Patte d’Oie et de Grand Yoff.
L’opération a été applaudie des deux mains par les riverains mais les milliers de victimes de ce déguerpissement constituent autant d’opposants potentiels pour le président de l’Apr à deux longueurs des locales.
Ces déguerpis se plaignent de n’avoir pas été avisés et ils ont perdu des millions de francs du fait de l’intransigeance des conducteurs d’engins qui ne leur ont même pas permis de mettre à l’abri leurs tables et les marchandises qui y étaient étalées.
Par ailleurs,  il revient à dakarposte que ni le maire de la Patte d’Oie ni celui de Grand Yoff n’ont été associés à cette opération dont ils n’étaient même pas informés. S’il est vrai que la plupart des occupants de la voie publique avaient reçu une sommation, il est aussi important de signaler que la date de l’ultimatum qui leur avait été fixée n’était pas encore arrivée. En effet, les autorités leur avaient dit que la date limite pour qu’ils quittent les lieux de leur plein gré était fixée au mardi 20 août mais, par surprise c’est à 1 heure du matin le dimanche 18 août, soit trois jours avant le délai que les tracteurs sont venus tout démolir, y compris les panneaux publicitaires qui, pour la plupart appartiennent à des sociétés régulièrement enregistrées qui paient patente, impôts et taxes. Pour les tenants des petits commerces démolis, c’est le président de la République en personne qui leur avait promis de les laisser poursuivre leurs activités et l’action du ministre est donc en porte-à-faux avec cette promesse présidentielle.
Aussi, la plupart des Dakarois estiment que le ministre Abdoukarim Fofana fait dans l’activisme car il viserait la mairie de Dakar. Au risque de perdre de potentiels électeurs Macky devra trouver une solution pour ces désormais «sans abris» qui commencent à râler ferme. Car, il est obligé d’éviter les sujets à polémique s’il veut placer ses hommes à la tête des communes.
Mais il y a aussi le monde rural qu’il convient de rassurer avec ce déficit pluviométrique des plus inquiétants. En effet, comme l’avaient annoncé les spécialistes de la météo, la pluie n’est pas encore au rendez-vous ou elle arrive tardivement sur l’ensemble du pays. Or, les paysans qui avaient déjà procédé aux semis ont perdu leurs semences du fait de ce retard important des précipitations. Leur colère est donc justifiée. Mais il y a aussi la colère des Sénégalais contre l’actuel ministre de l’élevage qui a raté sa première Tabaski. Ce gars-là, Macky devra lui remonter les bretelles car, en voulant privilégier ses parents Peulhs, il a bloqué l’arrivée des troupeaux de moutons en provenance du Mali et de la Mauritanie, ce qui a provoqué une rareté du bétail et une flambée des prix. C’est en tout cas le constat de nombre de Sénégalais qui n’ont pu acquérir un mouton et ont raté leur fête.
C’est donc dire que celui qui tient les manettes du pouvoir Exécutif sous nos cieux a du pain sur la planche et devra batailler ferme pour obtenir de nouveau la confiance des populations.

A propos Mamadou SECK 12691 Articles
Mamadou Seck : Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.