PIKINE TECHNOPOLE: Un tailleur viole un jeune dépressif dans la rue et le … –

PIKINE TECHNOPOLE: Un tailleur viole un jeune dépressif dans la rue et le …

PIKINE TECHNOPOLE: Un tailleur intercepte un jeune dépressif dans la rue, le bâillonne et le viole

Développant des signes de déficience mentale, Youssou D, 21 ans, a été la cible d’un tailleur-homosexuel du nom d’Adama T. Ce dernier, âgé de 24 ans, a intercepté nuitamment le jeune dépressif sur la corniche de Pikine Technopole et l’a bâillonné avec son Tee-shirt, puis entraîné de force dans les buissons, situés en bordure de la nouvelle arène nationale de lutte traditionnelle.

Scène d’acte contre-nature, durant la nuit du mardi 31 juillet au mercredi 1er août, entre le déficient mental Youssou D. et le tailleur Adama T., dans les bois de la corniche de Pikine Technopole, en banlieue dakaroise. A sa descente de travail d’apprenti-tailleur, Youssou quitte leur atelier et décide d’aller rendre visite à son papa, qui est divorcé depuis très longtemps d’avec la mère du jeune dépressif. Il prend alors la direction de la maison de son père, emprunte la corniche en question et marche seul sur le bord de la chaussée. Il est un homme possédé et souvent sujet à des troubles du comportement, du fait d’influence négative de forces maléfiques communément appelées «rapp».

La victime est souvent sous l’influence négative de forces maléfiques appelées «rapp» ou totem

Après quelques minutes de marche, rapportent nos informateurs, le jeune garçon croise net un certain Adama T. Qui voit que le bonhomme traîne des signes de déficience mentale et décide de l’aborder par un banal sujet de discussion. Mais, vu que le jeune garçon fait la sourde oreille, il se dresse sur son chemin, débite des menaces et le somme de s’arrêter. Il le prend au collet, l’entraîne dans les buissons et l’envoie au sol. Il lui ôte son vêtement Tee-shirt, le bâillonne avec et l’immobilise par terre. Aussi, il commence à le défaire de son pantalon, l’allonge sur le ventre et s’apprête à le sodomiser.
Youssou-le dépressif refuse de se laisser faire et se démène comme un beau diable pris dans un piège. Mais, face au gabarit imposant de son agresseur sexuel, il renonce à la contre-attaque et décide de mettre la pédale douce. Le monstre lui monte dessus et le viole. Après son forfait, il se relève, réajuste son pantalon et demande au jeune dépressif de se rhabiller. Celui-ci éprouve des douleurs intenses, peine à se relever et se met à pleurer à chaudes larmes. Il se traîne par terre et pousse des cris de détresse étouffés par l’intensité de la douleur du supplice sexuel subi.

La patrouille de police de Pikine débarque sur les lieux et surprend le tailleur-homosexuel

En patrouille de sécurisation dans les parages, les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de l’arrondissement de Pikine aperçoivent les deux hommes dans les buissons obscurs, soupçonnent un raid en gestation d’agresseurs embusqués et débarquent dans la discrétion sur les lieux. Ils tombent sur le jeune dépressif, nu à moitié et couché au sol, et son bourreau sexuel, qui était en train de relever son pantalon et de fermer sa braguette. Tous les deux sont embarqués dans la fourgonnette et conduits au commissariat de police pour interrogatoire. «Après m’avoir fait tomber, il m’a traîné au sol jusque dans les buissons dans un endroit obscur pour me violer. Je ressens de vives douleurs au niveau de l’anus. Je ne peux même pas m’asseoir correctement», a soutenu le jeune homme.

Le mis en cause avoue et déclare ignorer le motif de son acte ; il dit avoir agi avec le consentement de la victime

Adama T. a reconnu sans ambages les faits incriminés, mais il rejette catégoriquement avoir usé de la violence pour satisfaire ses instincts libidinaux sur le nommé Youssou D. Aussi, il affirme ignorer les raisons qui ont motivé son geste. «Je ne sais pas ce qui m’a poussé à agir de la sorte. On s’est rencontré sur la corniche. Je l’ai abordé et exprimé mon désir de coucher avec lui. Il a accepté volontiers. Il s’est déshabillé et s’est allongé au sol dans les buissons. Il ne m’a rien réclamé ; et je ne lui ai rien donné comme argent. C’était ma première expérience sexuelle d’acte contre nature. Après avoir joui sur lui, je me suis relevé et tenté de me rhabiller. Je lui ai demandé de faire pareil. C’est ainsi que les flics ont fait irruption sur les lieux», a confié le mis en cause à nos informateurs. L’examen médical confirme que le jeune homme est victime d’agression sexuelle à type contact génito-anal, avec trois lésions à type plaie linéaire au niveau de la muqueuse anale. Le mis en cause a été déféré hier au parquet par la police de Pikine pour acte contre-nature.

Vieux Père NDIAYE

jotaay.net

A propos Ahmaa Fall 14284 Articles
Ahma Fall : Je suis particulièrement intéressé par la science et la technologie,je publie des articles sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.Je publie aussi des infos concernant l’actualité digitale au sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.