PETROTIM, les graves découvertes de l'IGE –

PETROTIM, les graves découvertes de l’IGE

Ibrahima Mbodji, ancien directeur de Pétrosen au moment des fait et Ndèye Assatou Sy,conseillère juridique de Pétrosen ont été cuisinés par l’IGE.  Dans les auditions, il a été révélé que Pétrosen a reçu dans son compte N°FR76 30003 0007 788014144 42 ouvert dans les livres  de l’agence centrale de la societé général à Paris au nom de Pétrosen un virement  de 5000 millions de provenant de Tullow Oil PLC comme bonus de signature. Selon le quotidien Dakartimes cet argent a transité dans plusieurs banques.

Le Sénégal a reçu une somme de 1,4 milliards de Fcfa de la part de Tullow oil, sans lui délivrer un permis d’exploitation. Mais pour le directeur général de Pétrosen, ce montant représente des pénalités dues par Tullow oil, suite à des engagements de travaux de forages, non exécutés à l’expiration du permis de Saint-Louis Shallow, le 13 janvier 2012.

C’est finalement, Petrotim qui a bénéficié du permis au grand dam du directeur de la promotion de Pétrosen. Joseph Medou estime qu' »avec Tullow nous étions en fin de négociation car il y avait accord sur pratiquement tous les points de négociation. Le seul point sur lequel, il n’y avait pas encore d’accord portait sur la clé de répartition des productions et profits en cas de découverte de gaz ».

Selon la conseillère juridique de Pétrosen, le Sénégal a signé un contrat avec Petrotim sans dossier de base. Mieux, Ndéye Aissatou Sy révèle aux enquêteurs de l’inspection générale d’Etat que la date du 17 janvier 2012, apposée sur le contrat n’est pas exacte car le contrat a été rédigé au mois de mars après une réunion tenue entre le directeur général de Pétrosen, le directeur de la promotion et elle. Elle ajoute que le dg leurs avaient aussi demandé de préparer un contrat avec les meilleurs termes pour Petrotim.

Concernant le décalage entre la date de signature du contrat  et le projet de contrat liant Pétrosen et Petrotim, Ibrahima Mbodji accuse Karim Wade. « J’affirme et je maintiens que j’ai signé les contrats courant mars. C’est au retour des contrats contresignés par le ministre en charge de l’Energie et approuvés par le président la République que j’ai constaté que la date apposée est le 17 janvier », se défend-t-il.
Selon Dakartimes qui a donné l’information, jamais Macky Sall n’a évoqué  cet argent dans la traque des biens mal acquis.

A propos N.A.S 29947 Articles
Moussa Cissé : En tant que passionné de sociologie, je vous fais découvrir mes réflexions et études sur la vie des gens, je fais aussi des analyses sur les événements marquants de l’actualité au Senegal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*