Parlons du Confinement INDIVIDUEL et de l’Economie ! Par Papi Ndiaye M.B.I. (Manou Business International) –

Parlons du Confinement INDIVIDUEL et de l’Economie ! Par Papi Ndiaye M.B.I. (Manou Business International)

Durant le 20ème et le 21ème siècle, toutes les pandémies que le monde a traversé , se sont terminées grâce à une conscience populaire.

Il y va d’une volonté personnelle et d’une compréhension des conséquences à leur juste valeur. Aucun État n’a réussi à combattre une pandémie sans la détermination infaillible de son peuple. Le confinement individuel est aussi simple que le port du masque, cette précaution ne fait que renforcer notre santé, sauver des vies et donner l’exemple à notre entourage.

Cette mesure sanitaire reste un moyen de confinement adéquat pour protéger et se protéger. Avons-nous besoin de l’Etat pour nous rappeler que notre vie est essentielle ? Oui nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19, nous ne sommes pas au bout du tunnel.

L’onde de choc provoquée par la pandémie ne se ressent pas encore dans toute son ampleur mais la crise du coronavirus a déjà de lourdes conséquences humaines et économiques en Afrique, plongeant la région dans sa première récession depuis plus de 25 ans. Selon des estimations récentes, elle pourrait faire basculer 40 à 60 millions de personnes dans l’extrême pauvreté à travers le monde dont 27 millions en Afrique subsaharienne.

Ses répercussions immédiates frappent de plein fouet les zones urbaines et le secteur de l’économie informelle qui emploie environ 80 % de la population dans les pays à faibles revenus. Au cours des 15 prochains mois, le groupe de la Banque mondiale va déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements pour aider les pays à surmonter les chocs sanitaires, économiques et sociaux auxquels ils sont spécifiquement confrontés.

Le président de la République du Sénégal l’a si bien dit  » Les citoyens doivent rester vigilants aux mesures sanitaires décrites par notre corps médical.  » Nous devons saluer la vigilance de nos forces de l’ordre, qui ont non seulement veillé à notre sécurité mais qui ont aussi sensibilisé au respect de ces mesures. Chaque être humain en lui-même, constitue un État. Ne faisons point de politique, l’heure est grave. Continuons le combat en informant et en préparant l’avenir, car le train n’attendra ni les retardataires ni ceux qui ont négligé les conseils. La chance inouïe du Sénégal est que sa population est majoritairement jeune, nous devons mener ces campagnes de proximité. Cela ne veut pas forcément dire qu’il faut frapper à chaque porte pour rappeler les mesures sanitaires mais nous pouvons jouer notre rôle face à l’inconnu dans la rue ou encore face à nos familles éloignées, en dehors des trois régions fortement touchées.

Restons vigilants car la survie intercontinentale dépendra de notre cher continent terre mère, l’Afrique. Restons soudés et pour rappel : notre confinement personnel dehors et plus particulièrement les gestes barrières sont là pour rehausser notre degré de conscience ainsi que notre propre respect envers nous-même et autrui.

Vive le Sénégal ! Vive l’Afrique !

Encourageons tous ensemble ceux qui risquent leur vie pour protéger les nôtres

A propos Honoré de Balzac 15834 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*