« Moutt, Mba Mott ! » : Me Abdoulaye Wade – Macky Sall, Même Combat –

« Moutt, Mba Mott ! » : Me Abdoulaye Wade – Macky Sall, Même Combat

Moustapha Diakhaté a été finalement exclu de l’Alliance pour la République (APR). Un coup que l’on voyait venir, suite aux menaces d’exclusion proférées à son endroit par certaines voix de l’APR. C’est le Conseil de discipline de ce parti qui a pris la décision d’exclure Moustapha Diakhaté qui s’est signalé ces derniers temps par des actes qualifiés d’insubordination.

Pour avoir déclaré que le Président de la République Macky Sall, au regard de la Constitution, ne peut prétendre à un troisième mandat successif à la tête de l’Etat, Moustapha Diakhaté avait été limogé de son poste de ministre conseiller. Acte un. Rebelle dans l’âme, Moustapha Diakhaté s’est signalé par des prises de position publiques sur plusieurs sujets de l’actualité nationale prenant le contrepied de celles de l’APR. Cerise sur le gâteau, il lance au sein de l’APR, un mouvement venu contribuer à son redressement et chargé de préparer l’après Macky Sall. La goutte d’eau qui fait déborder le vase aux yeux des faucons de l’APR qui ont réclamé et obtenu son exclusion. Acte 2.

L’épilogue cependant, est loin d’être terminé.

Moustapha Diakhaté conteste son exclusion qui à ses yeux, est illégale, se fondant sur les textes de l’APR. Voilà qui rappelle, le cas Oumar Sarr qui conteste lui aussi, son exclusion du Parti démocratique sénégalais (PDS). L’APR comme le PDS sont des formations politiques où la tolérance est zéro, lorsque l’on se risque à prendre des positions qui contrarient le chef. De par son mode de fonctionnement, l’APR n’est qu’un PDS-bis. Les instances, les nominations ainsi que les exclusions, sont soumises au seul gré du chef. Ousmane Ngom, au moment où il quittait le PDS en 98, avait qualifié Me Abdoulaye Wade d’agir en « monarque ». C’est exactement le même cas que Macky Sall avec l’APR. Du reste, Macky Sall n’était-il pas au PDS, lorsque Me Ousmane Ngom se faisait exclure. Le plus remarquable dans tout ça, c’est que Macky Sall lui-même a été exclu du PDS pour des actes qualifiés « d’insubordination ». Au PDS, comme à l’APR, est érigé le « Moutt, mba mott ! » (Qui s’oppose à la décision du chef, prend la porte de sortie !).

Se comporter en monarques à la tête de leurs partis respectifs, Me Abdoulaye Wade et Macky Sall se donnent la palme. Les mêmes maux qui ont conduit le PDS à perdre le pouvoir, ont atteint l’APR.

A propos Honoré de Balzac 13735 Articles
Mamadou Seck : Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.