L’empreinte Wade : Sur les traces de celui qui a mis le Sénégal sur les rampes du développement! –

L’empreinte Wade : Sur les traces de celui qui a mis le Sénégal sur les rampes du développement!

26 ans d’opposition au parti socialiste, Wade a été celui qui a réussi à ancrer le désir de changement dans la tête des sénégalais à travers son slogan le « Sopi ». Panafricaniste convaincu, Abdoulaye Wade l’a déclamé à travers son hymne dédié au continent.

Son passage à la tête de l’État du Sénégal a consacré un legs à jamais fondu dans le paysage. Wade un mari aimant et père « d’enfants »,  aura été le Président des Sénégalais, mais aussi un leader panafricain qui a créé la gouvernance locale dans une vision continentale. Abdoulaye Wade né le 29 mai 1926 aura marqué le Sénégal à travers ses grands projets, mais aussi l’Afrique, le Monde à travers ses concepts.

Deux fois deux voies

À travers le projet PATMUR, Wade a donné à la région dakaroise l’un des réseaux routiers les plus modernes de la sous-région. On se souvient encore de la VDN plongée dans le noir et son lot d’accident, avant que le père de Sindiély engage les travaux d’élargissement et son lot d’ouvrages d’art. Cette volonté de récréer nos voies de circulation ont fini de déchiffrer les mauvaises herbes de la « montagne » de l’école sacré cœur pour prolonger la route de la Sicap rue 10 vers les deux voies allant vers liberté 6. Du quartier sacré cœur qui s’est agrandi sous son magistère, le Pape du Sopi, a requalifié l’ancienne piste en voie express qui déboucha sur la célèbre route de Ouakam elle aussi élargie en multiple de deux. Comme dans une volonté de réaliser le vieux rêve du père des indépendances qui voulait faire de Dakar « comme Paris »,  le fondateur du Parti démocratique a changé le visage de la corniche avec son tunnel et sa jonction avec l’autoroute Limamou Laye, enfermant Dakar intra-muros dans un « périphe » qui menait du plateau à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. La RN1, route nationale 1, a connu sa cure de jouvence avec sa mise hors d’eau et son élargissement en marge des travaux de la première autoroute à péage.

Cité Keur Gorgui, Tivaouane Peulh, Jaxayy et le boom immobilier

Wade a fait ses riches, mais pas que. Avec lui, est née une classe moyenne qui a adopté un nouveau style de vie. Ils sont des milliers de sénégalais qui ont eu accès aux logements sous le magistère de « Pa Bi ». Les Almadies longtemps chasse gardée des politiques a connu son agrandissement pour épouser les limites des mamelles et du quartier de Ngor. La cité Keur Gorgui qui porte bien son nom est née de la volonté du 3e président sénégalais. C’est sous sa présidence que des centaines de fonctionnaires, magistrats, inspecteurs des impôts et domaines, enseignants…. ont pu disposer de terrains et/ou acquérir un toit. Mais Wade c’est aussi le concepteur des logements sociaux avec les programmes Jaxayy et le site de recasement de Tivaouane Peulh qui ont changé la vie de familles qui vivaient dans des habitats précaires.

L’autoroute de l’Avenir

Conceptualisé à la fin des années 70, le projet autoroutier Dakar – Thiès a  été réalisé sur un tronçon de 32,5 kms entre Dakar et Diamniadio alors que la Banque mondiale s’y opposait. Ce projet qui a participé à la décongestion de Dakar, a impacté l’ensemble de la vie socio-économique de l’ex région du Cap Vert et offre au Sénégal dans sa continuité la possibilité de créer le pôle urbain de Diamniadio et son lot de projets conduits dans le cadre du Plan Sénégal Emergent de son successeur.

La Case des Touts – petits

Ancré dans ses valeurs traditionnelles, le Président Wade à repenser le modèle de l’enseignement préscolaire à travers un espace novateur appelé la Case des Touts – petits. Il s’agit pour Gorgui d’éveiller l’enfant et de le préparer aux connaissances modernes, tout en lui inculquant les valeurs tirées de la culture sénégalaise et même africaine. À travers la Case des Touts – petits, l’ancien opposant de Diouf et Senghor a mis en place un modèle d’enseignement singulier.

Le Grand théâtre de Dakar

Le Grand Théâtre de Dakar est l’une des plus belles réalisations architecturales en Afrique. Il est en effet, le plus grand théâtre de la sous-région avec sa capacité de 1.800 spectateurs. Un monument culturel qui devrait se fondre dans un parc culturel des « Sept Merveilles de Dakar ». Aujourd’hui trône à ses côtés le Musée des civilisations, la seconde merveille de la capitale.

Dakar Dem Dikk, Tata et Seniran

Du Ndiaga Ndiaye au Tata, il y’a Wade. L’ex-Chef de l’État aura changé le visage du transport en commun au Sénégal en introduisant des véhicules entièrement « montés » dans le pays, créant ainsi une industrie automobile. Wade c’est aussi, l’organisation du transport au niveau des différentes régions du pays qui auront fini d’adopter les Tata au grand bonheur des transporteurs.

Monument de la renaissance

Après la polémique qui a accompagné sa construction, il est devenu l’une des attractions phares de Dakar et même devenu le symbole la destination Sénégal. Plus haute statue d’Afrique du haut de ses 53 mètres, elle dépasse même la célèbre « Statue de la Liberté ». À travers sa construction, le Président avait fait le pari de valoriser les terres de Ouakam et des Mamelles, l’histoire lui a largement donné raison.

Aéroport international Blaise Diagne

À travers un financement innovant sans recours au budget de l’État, AIBD est un véritable joyau architectural avec sa capacité à absorber 3 millions de passagers par an et une possibilité d’extension en plusieurs phases pour aller jusqu’à 50 millions de passagers. Même si son opérationnalisation a été effective le 7 décembre 2017, le père de Karim s’y est posé le 23 février 2012 en pleine campagne électorale à bord de la « Pointe Saréne ».

Massalikoul Djinane

Même s’il juge sa participation dans la construction de cet édifice, présenté comme la plus grande mosquée d’Afrique de l’Ouest, comme une simple contribution d’un talibé, l’époux de Viviane vert n’en est pas moins celui qui aura mis à la disposition de la communauté le terrain qui abrite Massalikoul Djinane.

Plan Omega

Avant le NEPAD, il y’avait le Plan Omega de Wade et le MAP des Présidents Bouteflika, Obansanjo et Mbeki. C’est en janvier 2001, que le président Wade, panafricain convaincu a proposé le Plan Oméga qui vise à porter un développement cohérent de l’Afrique à travers des projets sous régionaux pour poser les bases du développement du continent africain.

Fonds mondial de solidarité numérique

Initiative lancée lors du sommet mondial de la société de l’information à Genève en 2003, c’est un Wade visionnaire qui souhaitait à travers le Fonds mondial de solidarité numérique réduire la fracture numérique et contribuer ainsi à l’édification d’une société de l’information solidaire et inclusive. Une initiative de son temps qu’il aurait porté dans le cadre de la pandémie actuelle pour faire entendre la voix du Sénégal dans le cercle des nations.

Le Parrain de 4 générations d’Hommes politiques

De Fara Ndiaye, père de la porte-parole du gouvernement français, à Nafi Diallo, le natif de Kébémer aura produit des hommes et femmes politiques qui rythment la vie politique sénégalaise. Directeur de campagne en 1988, Idrissa Seck a été l’un des hommes politiques le plus marqué « Wade » qui s’est toujours vu comme son successeur le plus légitime. Le 4e Président de la République qui a tout appris à ses côtés, aura réussi à doubler Pape Diop, Jules Ndéné son compère de Fac et autres nourris au « Sopi ». Mais le mentor de Aminata Tall, fraichement nommée Président honoraire de la CESE, a aussi semé les graines de la relève en faisant de Fada l’un des plus jeunes ministres du continent, en prenant l’actuel maire de Guédiawaye sous son aile et en propulsant un Bara Gaye dans son cercle proche du moment.

 Du « Vert » et de biens murs

Viviane Wade née Vert, se confond avec Gorgui avec qui elle partage sa vie depuis presque 60 ans. De longues années d’un mariage pas évident avec un homme hors du commun, sénégalais jusqu’au bout. Les Wade, Viviane et Abdoulaye, auront vécu le regard des autres d’abord à Besançon avant de se retrouver dans la grande famille du côté de Niarry Tally. De leur domicile du Point E, au Palais de la République en passant par leurs retraites à Versailles, Pa – Bi aura exposé Viviane et l’embarquer dans ses aventures et ses conquêtes au prix de sa liberté et même de celle des fruits de leur union.

A propos Honoré de Balzac 15448 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*