Le président Alassane Ouattara va rendre un grand hommage à Me Wade –

Le président Alassane Ouattara va rendre un grand hommage à Me Wade

De sources au fait de ce qui se trame dans le milieu diplomatique, tient que le chef de l’Etat Ivoirien entend rendre un vibrant hommage au prédécesseur du Pr Macky Sall à la magistrature suprême.  En termes sibyllins, Me Abdoulaye Wade sera  honoré à travers une cérémonie majestueusement au vu et au su de tout le monde par le Pr Ouattara.

Un honneur  qui ne surprend pas nombre d’observateurs avertis avec lesquels dakarposte s’est longuement entretenu. Et nos interlocuteurs de s’accorder à dire que Me Wade et Ouattara ont de tous temps entretenus de bonnes relations.

A preuve que Wade et Ouattara  sont « ami-ami » pour reprendre l’autre, le quartier résidentiel de Cocody Deux-Plateaux 7ème Tranche abrite un institut qui porte le nom du prédécesseur de Macky aux manettes du pouvoir Exécutif Sénégalais.

En 2011, d’ailleurs ce quartier résidentiel avait abrité la cérémonie de la pose de la première de l’Institut international dénommé Maître Abdoulaye Wade, en hommage à ce dernier.

Quelques mois ont suffi pour voir sortir de terre cet établissement d’enseignement général, avec des classes de la maternelle au secondaire en passant par le primaire.

L’on se rappelle également qu’en décembre 2015, Me Wade avait plaidé la cause de son fils alors détenu auprès d’A.D.O comme on surnomme Alassane Dramane Ouattara.

Nos confrères de la Lettre Du Continent avaient d’ailleurs vendu la mèche pour révéler qu’ en marge de la COP21, Sassou et Alassane Ouattara ont longuement discuté par téléphone avec Abdoulaye Wade.

Lors de cet entretien téléphonique avec les deux chefs d’Etats, Me Wade, retiré dans sa résidence de Versailles, avait plaidé la cause de son fils Karim, condamné en mars à six ans de prison pour enrichissement illicite.

De manière explicite, nos confrères révèlaient que l’ex chef d’Etat Sénégalais avait demandé à ses anciens homologues d’intervenir auprès de son successeur, Macky Sall, afin d’obtenir la libération de son fils, dans l’hypothèse où le groupe de travail des Nations unies, réuni en session depuis début décembre et pour plusieurs semaines, venait à confirmer le caractère « inéquitable » du procès de Karim Wade devant la CREI à Dakar, ainsi que le côté « arbitraire » de sa détention.
Suite à cet entretien avec les deux chefs d’Etat africains, Me Abdoulaye Wade avait aussi sollicité l’aide de Nicolas Sarkozy en début décembre 2015.

Et comme avec Alassane Ouattara et Denis Sassou Nguesso, l’ancien président sénégalais a sensibilisé le patron des Républicains (LR) sur la détention jugée « arbitraire » de son fils Karim. Abdoulaye Wade avait par ailleurs abordé le même sujet avec l’ex-ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, venu lui rendre visite le 1er décembre à son domicile de Versailles, en région parisienne.

C’était en fait une façon pour Me Abdoulaye Wade d’internationaliser le débat sur la situation de son fils qui purgeait une peine  à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss..

A propos N.A.S 29928 Articles
Moussa Cissé : En tant que passionné de sociologie, je vous fais découvrir mes réflexions et études sur la vie des gens, je fais aussi des analyses sur les événements marquants de l’actualité au Senegal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*