LE CITOYEN, AU COEUR DU BUDGET –

LE CITOYEN, AU COEUR DU BUDGET

Le premier bienfait de la réforme des finances publiques est de placer la transparence au coeur de la gestion publique. De cette transparence dépend la confiance des citoyens envers les politiques publiques et envers ceux qui les conduisent. Celle-ci présente deux dimensions : une dimension démocratique et une dimension technique. Pour la dimension démocratique, il s’agit de faire connaitre aux citoyens ce que l’État fait pour eux et combien leur coûte chacune des politiques publiques qu’il conduit et pour la dimension technique, corollaire de la première, il consiste à donner au Parlement (et à travers lui l’ensemble des citoyens) les moyens d’avoir une vision claire et exhaustive de l’état des finances publiques afin qu’il puisse exercer pleinement ses pouvoirs budgétaires.

En fait, la démocratie représentative ne tient pas quitte le mandant, à savoir le citoyen, de son devoir de surveillance et de vigilance sur les décisions prises en son nom, par ses représentants, à savoir les élus et les administrations.

Conscient de l’importance de la transparence, le Ministère des Finances et du budget a eu la volonté, dès l’avènement de la Loi n°2012-22 du 27 décembre 2012 portant Code de Transparence dans la gestion des finances publiques de la faire appliquer pour une amélioration soutenue de la qualité de la gestion des finances publiques Cette dernière dispose que les citoyens doivent être clairement, régulièrement et complètement informés sur les choix budgétaires, de contribuer à l’ancrage et à la vulgarisation des concepts budgétaires par l’adoption d’une stratégie

de communication et de sensibilisation déclinée au travers d’une gamme variée de supports de communication adaptés aux différents publics cibles parmi lesquels le budget citoyen.

Le budget citoyen permet aux citoyens de mieux connaître les propositions et les dispositions de la Loi de Finances, de mieux comprendre le processus budgétaire, la mobilisation des ressources budgétaires et leur utilisation pour la production des biens et services publics. Il vient consacrer les principes de transparence budgétaire, de participation citoyenne et du droit d’accès à l’information, et renforcer les mécanismes de communication avec les citoyens qui sont au centre des politiques gouvernementales. En outre, il facilite l’implication des citoyens dans le débat en matière de gestion publique et informe le grand public des orientations stratégiques du gouvernement dans un langage simplifié et accessible. Enfin, il favorise la communication entre l’Administration et le Citoyen en mettant à la disposition de celui-ci, à bonne date, une information budgétaire pertinente et compréhensible.

Il faut noter aussi que l’élaboration du présent document a pris en compte les critiques constructives et observations de fond et de forme de toute part.

Nous remercions d’ores et déjà, chaque citoyen qui contribuera au partage et à la diffusion et dissémination à l’échelle nationale de cette édition du Budget citoyen et nous sollicitons un retour des lecteurs à l’aubaine de la prochaine production

A propos El capo 27933 Articles
Moussa Cissé : En tant que passionné de sociologie, je vous fais découvrir mes réflexions et études sur la vie des gens, je fais aussi des analyses sur les événements marquants de l’actualité au Senegal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.