Khalifa Sall face et Dic, depuis 1960 il n’y a pas de documents d’archives de fonctionnement sur la caisse d’avance –

Khalifa Sall face et Dic, depuis 1960 il n’y a pas de documents d’archives de fonctionnement sur la caisse d’avance

Le maire de Dakar Khalifa Sall n’ a pas été prolixe face aux enquêteurs, selon le journal Libération l’édile de la capitale a totalement gardé le silence sur les 22 questions des enquêteurs en ne donnant que 5 réponses sur les 27 qui lui ont été posées.

« Il ne voyait pas l’opportunité de répondre à de telles questions. Ce qu’il avait à dire, il l’a dit au doyen des juges lors de son interrogatoire», affirme un proche de la défense de l’édile de la capitale. Selon des sources autorisées, Khalifa Ababacar Sall a accepté de donner son identité aux enquêteurs avant de leur dire qu’il prenait conscience des faits relatifs au rapport numéro 12/2017 de l’Inspection générale d’Etat relatif à la vérification financière de la Ville de Dakar, Tome II : vérification financière et objet du soit transmis numéro 004/C du 6 février 2017.

Interrogé sur son parcours acaddemique, le maire répond sans ambages, mais quand il s’agit de la caisse d’avance il s’offusque à se prononcer les bénéficiaires. Mais Selon le journal, il précise:

«  je voudrais déclarer que la création de la Caisse d’avance depuis 1960 ne m’est pas imputable, que je n’en avais pas été l’auteur et n’ai pas eu aussi à déterminer les conditions de son fonctionnement. Cette Caisse qui fonctionne, selon des conditions dérogatoires à la réglementation en matière de gestion des crédits municipaux, relève de l’autorité du maire. La création et le fonctionnement de la Caisse relève d’une décision politique des plus hautes autorités de l’État notamment le Président de la République et les différents ministères du gouvernement qui sont concernés par la gestion de la ville.

Toutes ces autorités qui en ont déterminé les modes de fonctionnement savent à quoi les crédits alloués sont destinés. Ces dépenses, durant la période concernée, ont servi à des personnes physiques et morales bénéficiaires dont je me garderai, pour des questions de principe et d’éthique, de déflorer l’identité. Depuis 1960, cette Caisse fonctionne ainsi et il n’y a pas de documents d’archives de son fonctionnement  pour les gestions antérieures « , a affirmé Khalifa Sall, droit dans ses bottes.

A propos yankhoba SANE 72213 Articles
Yankhoba Sané: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de l’APPEL (Association des professionnels de la presse en ligne au Senegal).Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.