Exclusion de Cissé Lô : Birahim Seck exige des sanctions à l’encontre du diffuseur de l’audio… –

Exclusion de Cissé Lô : Birahim Seck exige des sanctions à l’encontre du diffuseur de l’audio…

Dans une note parvenue à la presse, le Secrétariat Exécutif National de l’Apr qui s’est réuni ce lundi 06 juillet, à travers sa commission de discipline, a délibéré, exclu définitivement, à l’unanimité, Moustapha Cissé Lô des rangs de l’Apr. Une décision sujette à polémique et qui n’a pas manqué de faire réagir, entre autres, Birahim Seck qui donne son avis sur Zik-Fm.

 

Le Coordonnateur du Forum civil a fait une analyse de la situation avec deux (2) remarques, “sur le fond et sur la forme“.

Pourquoi seulement sanctionner Cissé Lô et non celui ou ceux qui ont fait circuler l’audio?

Sur la forme, si les apéristes ont sanctionné parce qu’ils considèrent qu’il a insulté. Ils  doivent également sanctionner ceux ou celui qui a sorti l’audio…“, a réagi Birahim Seck. D’après lui, même si cette autre sanction ne provient pas de l’Apr, le procureur de la République devait réagir.

Parce que, explique-t-il que “nous tous sommes en danger…Parce qu’à commencer par le Président de la République, qui dit des choses qu’il ne veut que personne ne sache, de même que les ministres, les journalistes et même nous la société civile… Donc si certains s’aventurent à diffuser des informations, des propos censés être privés et sans autorisation, sans être sanctionnés par le Procureur, ni par leurs pairs, je pense que nous sommes tous en danger… Ici on parle de principe et non d’insultes… Une discussion censée être privée et qui, par la suite est diffusée, si le Procureur ne sanctionne pas celui qui a diffusé l’audio, je pense que nous devons nous inquiéter…

Sur la décision de l’Apr…

Maintenant l’Apr a pris sa décision. Eux seuls savent les motivations. Parce que dans une décision, il y a ce qu’on appelle vdes considérations de droit et de faits… Mais si ces motivations sont basées sur les insultes, je pense que les sanctions ne sont pas terminées. C’est à dire celui qui a diffusé l’audio…“, poursuit-il.

Et sur le fond, Birahim Seck rappelle qu’on juin-juillet 2018, la société civile avait dénoncé la distribution de semences, la souffrance des agriculteurs face aux gros producteurs, aux opérateurs… Il s’en suivirent des déclarations, en 2019, sur la distribution de ces semences qui seront confirmées par Moustapha Cissé Lô, devant l’Assemblée nationale… “Il a dénoncé (devant ses pairs députés) la distribution des semences, des matériels agricoles…“, raison pour laquelle il réitère son appel à l’endroit du ministre de l’Agriculture à qui il demande de publier la liste des gros producteurs mais aussi celle des bénéficiaires des semences et des matériels agricoles…

Pour le Coordonnateur du Forum civil, “la responsabilité aujourd’hui, c’est une responsabilité totalement du côté du pouvoir, du côté du ministère de l’Agriculture mais également du Président de la République, lui qui détermine la politique de la Nation…

Donc, Birahime Seck estime qu’ils ne doivent pas seulement se focaliser sur les insultes de Cissé Lô mais aussi, celui qui a sorti l’audio. Qui “avait l’intention de nuire… Il y a aussi d’autres formes d’insultes envers les populations…

Ecoutez

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*