Escroquerie : Aïssatou Ndongo se faisait passer pour la «niarel» du maire de Guédiawaye Aliou Sall –

Escroquerie : Aïssatou Ndongo se faisait passer pour la «niarel» du maire de Guédiawaye Aliou Sall

Attraite à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour escroquerie, la dame Aïssatou Ndongo mariée et mère de 3 enfants, a amèrement regretté son geste.  Ayant comparu pour une première fois en 2015 et condamné à 2 mois ferme pour s’être fait passer pour la fille de Serigne Mourtalla Mbacké, Aissatou Ndongo a choisi cette fois, d’être la deuxième femme du frère du président Macky Sall.La partie civile Aminata Diop avait accompagné sa mère à l’Hôpital où elle a été abordée par la dame Aïssatou Ndongo. Elle a argué avoir été à la Mecque avec la maman de la partie civile et qu’elle aurait même partagé le même vol et logée dans le même hôtel avec son mari de « maire ». Son entrée réussie, elle a indiqué avoir un dîner de gala où elle doit se rendre et voudrait acquérir des cheveux naturels auprès de Aminata Diop. Elle a commandé une valeur de 540 000 F Cfa.

« Elle m’a même remis son numéro et le lendemain elle m’a appelée pour me dire qu’elle va prendre un taxi parce que le maire était à la maison et elle ne pouvait pas prendre la voiture. Arrivée chez la partie civile, elle a pris la commande prétextant que son argent est gardé à la banque pour éviter, avec la traque des biens mal acquis, actuelle qu’elle ne soit auditée.
Elle a aussi pris de l’huile de palme que vendait la mère de la pauvre Aminata Diop avant de se fondre dans la nature.

Des regrets à la barre, la mairie de Guédiawaye saisie 

Après maintes tentatives, la partie civile s’est rendue à la mairie pour expliquer le problème.  Le secrétaire du maire l’a accueillie avant d’alerter la vraie « niarel » de Aliou Sall. Celle-ci qui reconnait la prévenue a aussi promis de payer la totalité de la somme due.
Alpaguée, le maître des poursuites a requis une peine de 2 ans dont 6 mois ferme contre la prévenue.
Le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur en la condamnant à 2 ans de prison dont 6 mois ferme et une amende de 550 mille FCFA pour toutes causes de préjudice subi.

 People.sn
A propos yankhoba SANE 81786 Articles
Yankhoba SANE: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de L'Anpels (Association nationale des professionnels de la presse en ligne au Sénégal). Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*