Décès de Bamba Ndiaye : Ce qu’il faut retenir de l’ex-ministre des Affaires religieuses, Réaction de Macky SALL –

Décès de Bamba Ndiaye : Ce qu’il faut retenir de l’ex-ministre des Affaires religieuses, Réaction de Macky SALL

J’ai appris avec tristesse le rappel à Dieu de Mouhamadou Bamba Ndiaye, ancien ministre. Je rends hommage à un homme de foi et de savoir, un grand promoteur de la paix et du dialogue interreligieux. Mes condoléances émues à sa famille et à tous les musulmans.

 

Mamadou Bamba Ndiaye n’est plus. Survenu ce vendredi (hier) des suites d’une courte maladie, L’ancien ministre en charge des Affaires Religieuses sous Abdoulaye Wade a été interné pendant deux jours à l’hôpital Principal de Dakar où il a rendu l’âme, hier vendredi 3 juillet 2020.

Avant de devenir ministre-conseiller du Président Abdoulaye Wade chargé des Affaires religieuses, Mamadou Bamba Ndiaye avait dirigé le quotidien privé Le Messager. Quelques années après le départ des Libéraux du pouvoir, il avait rejoint les rangs du Grand Parti de El Hadji Malick Gackou, avant de quitter cette formation politique pour aller soutenir le candidat sortant Macky Sall lors de la dernière élection présidentielle de 2019.

M. Ndiaye continuait aussi à intervenir dans les débats publics relatifs aux questions religieuses et aux autres questions d’intérêt national.

Mamandou Bamba Ndiaye, journaliste, islamologue et ancien ministre des Affaire religieuse sous Wade, a été hospitalise depuis le 25 juin derniers décédé hier vendredi dans la soirée.

<< homme de son temps >> comme le décrit Ahmed Khalifa Niasse, Mamadou Bamba Ndiaye, a l’état civil, laisse derniers son amour pour l’islam, son dévouement envers sa collectivité, son engagement sa famille et son courage devant l’adversité.

Il a fréquente l’université AL-Azhar du caire en Egypte. Affable et disponible, il apportait toujours sa science sur le plateaux télé et radio.

Bamba Ndiaye, journaliste, communicant, était de cette race d’intellectuels dont le Sénégal se glorifie des vaste connaissances de l’islam. Sous le régime de Wade, il a eu occuper le poste de ministre en charge des affaire religieuse. << C’était un homme modéré, mais qui connaissait très bien le salafisme, pleure Ahmed Khalifa. Bamba, c’était le portrait crache de mon frère Sidy Lamine Niasse.>> Son ami d’hier, qu’il a rejoint. pour toujours.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*