Cristiano Ronaldo évoque pour la première fois l'accusation de viol dont il fait l'objet –

Cristiano Ronaldo évoque pour la première fois l’accusation de viol dont il fait l’objet

La superstar portugaise continue à nier avec véhémence toutes les accusations portées contre lui.

Cristiano Ronaldo a répondu aux allégations d’agression sexuelle, affirmant que ses avocats et lui-même étaient confiants dans le fait que la vérité prévaudrait.

L’Américaine Kathryn Mayorga a accusé l’attaquant de la Juventus, Ronaldo, de l’avoir agressée sexuellement dans une chambre d’hôtel à Las Vegas en 2009, ce que le Portugais a réfuté avec force.

Ronaldo a été interrogé sur Mayorga avant le choc entre la Juve et Manchester United Manchester United en Ligue des champions. Il a répondu :
« Nous avons fait la déclaration il y a deux semaines, bien sûr, je ne vais pas mentir sur cette situation. Mes avocats sont confiants et moi aussi ».

« La vérité arrive toujours en première position, donc je suis bien ».

Il a également été demandé à l’ancien attaquant du Real Madrid si tout ce qui se passait autour de lui l’affectait de quelque manière que ce soit, mais le quintuple vainqueur du Ballon d’Or a déclaré qu’il était imperturbable.

« Je sais que je suis un exemple à 100% sur le terrain et en dehors du terrain », a poursuivi Ronaldo.

« Je souris toujours. Je suis béni. Je joue dans un club fantastique, j’ai une famille fantastique, je suis en bonne santé. J’ai tout. Le reste ne m’affecte pas ».

Le média allemand Der Spiegel a d’abord rapporté les allégations, qui incluaient également la suggestion que Ronaldo avait versé à Mme Mayorga 375 000 $ en 2010 dans le cadre d’un accord de confidentialité, l’empêchant de divulguer ces allégations. Mme Mayorga a intenté une action en justice le mois dernier pour tenter de casser cet accord alors que la police de Las Vegas avait rouvert une enquête.

L’avocat de Ronaldo, Peter Christiansen, a depuis confirmé que le paiement avait été effectué à Mme Mayorga, mais il a fustigé un rapport publié plus tôt ce mois-ci, qui reposait sur des preuves falsifiées.

Mais les avocats, Larissa Drohobyczer et Leslie Stovall, représentant Mme Mayorga, ont déclaré: « Nous remercions l’avocat de Cristiano Ronaldo d’avoir confirmé et admis dans sa déclaration du 10 octobre 2018 que les documents ‘Football Leaks’ avaient été obtenus de Cristiano Ronaldo ou d’autres personnes agissant en son nom.

« Nous attendons avec intérêt d’examiner toute preuve qui tendrait à prouver, comme le dit l’avocat de M. Ronaldo, que certains des documents de ‘Football Leaks’ ont été modifiés, fabriqués ou contiennent des informations fausses / inexactes ».

« Dans les affaires civiles et pénales, les litiges concernant l’exactitude des documents sont généralement des questions de fait qui doivent être tranchées par le jury. Un jury détermine l’exactitude des documents contestés en : 1) comparant les différentes versions des documents contestés; 2) Écoutant les témoignages des personnes qui ont rédigé, préparé, transmis et conservé les documents contestés, 3) examinant les circonstances dans lesquelles les documents ont été écrits, préparés, transmis et conservés, et 4) écoutant les témoignages des experts légistes qui ont examiné les documents contestés et les appareils sur lesquels ils ont été écrits, préparés, transmis et stockés ».

« Dans une affaire civile, un interrogatoire préalable est effectué pour obtenir des éléments de preuve concernant ces questions par le biais de l’échange de documents contestés, de l’examen médico-légal des documents et dispositifs litigieux et de l’interrogatoire de témoins sous serment. Dans les affaires pénales, les procureurs s’appuient sur les documents contestés, l’examen médico-légal de dispositifs et de documents contestés et l’interrogatoire de témoins.

« Tout document ou information sous le contrôle ou la possession de Cristiano Ronaldo doit être immédiatement transmis aux services répressifs appropriés et aux bureaux de Stovall & Associates pour accélérer l’enquête et la résolution des prétendues anomalies dans les documents ‘Football Leaks’ « .

Dans une déclaration précédente, Christiansen avait déclaré : « Les documents qui sont supposés contenir des déclarations de M. Ronaldo et qui ont été rapportés dans les médias sont des fabrications complètes. Je crois comprendre qu’en 2015, des dizaines d’entités [y compris des cabinets d’avocats] dans de nombreux secteurs différents dans toute l’Europe ont été piratés et leurs données électroniques ont été volées et saisies par un cybercriminel ».

« Ce hacker a tenté de vendre ces données, et un média a publié de manière irresponsable les documents volés, dont une partie importante a été modifiée et/ou complètement fabriquée. Pour lever tout doute, M. Ronaldo a toujours maintenu, comme il le fait aujourd’hui, que ce qui s’est passé en 2009 à Las Vegas était de nature consensuelle ».

« Bien que M. Ronaldo ne nie pas l’existence de l’accord mutuel et de l’acquittement, ses motivations pour accepter cette résolution ont été pour le moins déformées ».

« Loin de tout aveu de culpabilité ou de motifs ultérieurs, il a été conseillé à M. Ronaldo de résoudre de manière privée les accusations à son encontre afin d’éviter les inévitables tentatives actuelles de destrcution d’une réputation fondée sur le travail acharné, l’athlétisme et l’honneur ».

« Malheureusement, il se trouve maintenant impliqué dans un type de litige qui est trop banal en Amérique ».

Dans sa déclaration, Christiansen insiste sur l’innocence de Ronaldo tout en critiquant à nouveau le compte-rendu des allégations portées contre le capitaine portugais.

« Bien que M. Ronaldo soit habitué à attirer l’attention de la presse et à être célèbre, il est absolument déplorable que tout média soutienne ou fasse avancer une campagne de diffamation aussi élaborée et délibérée, basée sur des documents numériques volés et facilement manipulables », poursuit la déclaration.

« M. Ronaldo laissera à ses avocats, ici [à Las Vegas] et en Europe, toute discussion juridique à propos de toute question juridique. Il est confiant que la vérité survivra à cette frénésie et que les lois du Nevada seront respectées et appliquées ».

Dans le même temps, le 11 octobre, le Real Madrid a annoncé qu’il allait intenter une action en justice contre un journal portugais suggérant que le club fasse pression sur Ronaldo pour qu’il cherche à conclure un accord de confidentialité avec Mayorga.

Le 10 octobre, Correio da Manha a affirmé que la NDA avait été mise en place à la demande de Madrid. Le club avait dépensé un montant record pour recruter l’attaquant de Manchester United quelques semaines à peine après la survenue de l’incident.

Madrid insiste sur le fait qu’il s’agit d’une « fausse information » et a déclaré dans un communiqué: « Le Real Madrid CF peut annoncer aujourd’hui que le club a engagé une action en justice contre le journal portugais Correio da Manha pour avoir publié une fausse information de manière catégorique dans le but de nuire gravement à l’image du club ».

« Le Real Madrid n’a absolument aucune connaissance des informations publiées par le journal à propos du joueur Cristiano Ronaldo. Le club n’a donc pas été en mesure de prendre des mesures pour une affaire dont il n’avait aucune connaissance.

A propos Ahmaa Fall 14285 Articles
Ahma Fall : Je suis particulièrement intéressé par la science et la technologie,je publie des articles sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.Je publie aussi des infos concernant l’actualité digitale au sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.