« Conseil de discipline » : Les minutes de la rencontre entre le commissaire Bara Sankharé et la hiérarchie policière –

« Conseil de discipline » : Les minutes de la rencontre entre le commissaire Bara Sankharé et la hiérarchie policière

Bara Sankharé n’est plus aux commandes du commissariat d’arrondissement des Parcelles Assainies. Au sortir d’une réunion du « Conseil de discipline » tenue au ministère de l’intérieur, des mesures conservatoires ont été prises à son encontre en attendant les résultats de l’enquête déclenchée et confiée à l’Inspection des services de police.  Pour le moment, il a été mis à la disposition du Cabinet du Directeur général de la police nationale.

La haute hiérarchie de la police a promptement réagi suite à l’incident survenu dernièrement dans l’enceinte de la pharmacie Serigne Fadilou Mbacké, sise à la Patte d’Oie Builders. L’ampleur prise par cette brouille entre le commissaire Sankharé et un pharmacien, immortalisée par une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, a poussé les autorités judiciaires à se saisir de l’affaire.

Une enquête a été commanditée pour tirer au clair cette nébuleuse. C’est ainsi que des éléments de l’inspection des services de police, munis d’une réquisition, se sont rendus à la pharmacie pour entrer en possession de la totalité des cassettes des caméras de surveillance. Parallèlement à cela, des auditions sont faites dans les locaux du commissariat des Parcelles assainies pour voir la chronologie des faits et déterminer la responsabilité des différents protagonistes. Le pharmacien et le commissaire ont été auditionnés séparément, sur procès-verbaux.

Vingt-quatre heures après le déclenchement  de cette affaire, les éléments de la police des polices ont produit un rapport sur l’incident destiné à la hiérarchie policière. Muni de ce document, le Directeur général de la police a convoqué ce vendredi 16 août le conseil de discipline de la police pour examiner le rapport et voir le sort qui sera réservé au commissaire Bara Sankharé impliqué dans cet incident.

Ont pris part à la réunion du «Conseil de discipline» le Directeur de sécurité publique (Dsp), Abdoulaye Diop, le commissaire central de Dakar, Ndiaré Séne,  la patronne du Bureau des relations publiques de la police…, Tabara Ndiaye,  entre autres. Le Directeur général de la police nationale (Dgpn), Ousmane Sy, a présidé la rencontre. Et le mis en cause, Bara Sankharé, était présent.

Au terme d’une discussion, une « sanction administrative» est prise. Le commissaire Bara Sankharé est déchargé de ses fonctions de commissaire de police des Parcelles Assainies et mis à la disposition du Cabinet du Directeur général de la police nationale, sis au ministère de l’intérieur.

Selon nos sources, avant d’en arriver à cette décision, les discussions ont été houleuses. C’est d’abord le Directeur général de la police nationale, connu pour son franc parler, qui a ouvert les débats et évoqué le sujet avec fermeté. Il n’a pas été tendre avec le commissaire Sankharé, dont les actes, estime-t-il, ont été disproportionnés par rapport à «l’offense» dont il dit être victime de la part du pharmacien Il lui a signifié qu’il avait le devoir et même l’obligation, en tant qu’officier supérieur de la police, de garder sa sérénité, quelle que soit la tournure prise par les évènements.

A tour de rôle, tous les gradés de la police, présents à cette rencontre, ont manifesté leur désapprobation par rapport aux actes commis par le commissaire Sankharé. Ils ont été d’autant plus désolés qu’ils ont tous reconnu qu’ils ne connaissaient de Bara Sankharé que professionnalisme et sens de la retenue… Ils le connaissent comme un policier qui a toujours donné entière satisfaction à sa hiérarchie. Ils estiment que ceci est donc un malheureux incident qu’il faudrait traiter dans ses justes proportions.

Le commissaire Sankharé a encaissé le coup et accepté toutes les critiques de sa hiérarchie. Il a expliqué que s’il a agi comme il l’a fait, c’est parce qu’il a été poussé à bout par son antagoniste. Ce qui l’a poussé à commettre cet acte qu’il regrette. Il a surtout souhaité que cet incident soit un mauvais souvenir et que la sérénité prévale.

IGFM

A propos Taib SANE 21709 Articles
Passionné de sport et d'actualité,retrouvez moi tous les jours sur Sanslimitesn.com pour découvir les actus chauds du jour.Merci

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.