Biguine Guèye : « Mady Touré ou le candidat idéal pour sauver notre football »

Nous le savons tous, Mady Touré, candidat à la présidence de la fédération sénégalaise de football, est le fondateur de l’académie Génération Foot. Une structure qui existe depuis l’an 2000. Très introduit dans le milieu du sport roi au Sénégal et à travers le monde, l’homme dispose d’un capital expérience qui lui permet de nourrir en toute légitimité, l’ambition de diriger notre fédération. Il connaît le sérail, et en l’observant, l’on se rend compte qu’il aime les gros challenges et désire tout le temps aller de l’avant. 

Quand un certain Abdoulaye Seydou Sow, champion du cumul de postes rien que pour ses intérêts, tente de diaboliser Mady Touré, il faut tout de suite l’arrêter. Sow fait rire face à sa boulimie. Vice Président de la fédération depuis des lustres, président de la ligue amateur, ministre, candidat à la mairie de Kaffrine…que sais-je encore ? L’homme veut encore brasser les postes, les restes. Pourtant, il n’a rien réussi de palpable.

Tout comme son patron et ami cumulard Augustin Senghor. Ces deux hommes ainsi que leurs acolytes tels que l’éternel président « Suspendeur » « Nawetaneur », l’homme à l’ASC et aux ASC fictives Amadou Kane, ont fini d’étouffer notre football. Ils sont à la fois carrents et limités en termes de vision pour un football sénégalais qui a aujourd’hui besoin d’être arrimé aux réalités du reste du monde. Bien sûr compte tenu de la vitesse avec laquelle évoluent les grandes nations de football. Le Sénégal ne doit plus déroger à la règle. Les Sénégalais sont passionnés de football. Ils aiment gagner. Ils connaissent les rouages du football, des cas les plus simples aux plus complexes. Ils n’écoutent plus cette équipe sortante qui devient de jour en jour plus impopulaire. Le ridicule ne tue pas. Heureusement…

Ce groupe qui dit prôner un consensus imaginaire ne pense qu’à rester à la tête de notre fédération. Afin de continuer à couler notre football. Trois mandats à la tête d’une structure, quel qu’en soit le type, cela doit suffir. Nul n’est besoin de s’attarder sur le bilan de l’équipe actuelle de la fédération. Il se résume en un mot : ECHEC. Et lorsqu’on a échoué sans entre temps avoir la grandeur de démissionner, l’on doit par éthique, être gêné, avoir honte de regarder les Sénégalais en face pour leur déclarer qu’on est encore candidat à leur fédération.

C’est cela que le président de l’académie Génération Foot Mady Touré a compris. Un consensus, c’est un accord autour de principes solides, sérieux, dynamiques qui engagent dans le cas d’espèce, tout un groupe si ce dernier en est un vrai. C’est à dire, représentatif d’une communauté, d’une organisation, bref d’un peuple, parlant de la fédération. Il n’y a donc absolument pas de consensus autour de Augustin Senghor. Il ne peut y avoir de consensus autour d’une question de partage de postes. Le Sénégal rejette ce deal. Les Sénégalais dans leur écrasante majorité contestent ce coup prémédité.

Sinon que nos amis journalistes fassent des micro trottoirs en prélude à l’AG de la fédération. Ils se rendront compte et permettront à tout le monde de se rendre à l’évidence que Mady Touré a pris le dessus avant l’heure sur ses adversaires. Il est le candidat du peuple, des Sénégalais honnêtes et attachés à la dignité de leur nation par le truchement du football qui mérite mieux.

Si tout se passe bien, l’actuel patron de génération foot sera élu président de la fédération sénégalaise de football. Il dispose du profil, du programme, de la vision et du leadership requis pour prendre les rênes. Que tout le peuple, que tous les sportifs continuent à le soutenir pour tirer notre football des griffes de ces hyènes. Et on va l’accompagner afin qu’avec son programme en 7 points, il puisse mettre notre football sur la voie du succès en 4 années. Enfin, croyons y !

Mamadou Biguine Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici