ANNONCE PUBLICITE

BETTY FALL, VIDEO GIRL, MODELE PHOTO ET STYLISLE : «Je suis en forme, j’ai des rondeurs, j’ai des formes que j’aime»

SONY DSC
ANNONCE

SONY DSC

ANNONCE

En plein coeur du quartier résidentiel de Fann-Hock, habite une nymphe dont la beauté fait des ravages. Née d’une mère Française et d’un père Sénégalais, Betty Fall (25 ans) est fille unique et dit être bien dans sa peau. «Je suis métisse et je suis contente de l’être. Car je trouve que le mélange de couleurs et de nationalités est beau. Je mesure 175 centimètres, je suis en forme et j’ai des rondeurs, j’ai des formes que j’aime, je suis très bien dans ma peau et je m’aime et m’accepte tel que je suis. Pour moi, une femme doit avoir des formes et la mienne ne me dérange pas du tout», indique-t-elle.
Parlant de sa vie, Betty Fall confie : «J’ai deux principales passions dans la vie, c’est le stylisme et la photo. J’ai suivi une formation de stylisme et j’exerce maintenant le métier de styliste modéliste. Ensuite, je prête mon image à différentes marques pour des besoins d’une publicité». Elle informe aussi avoir fait des études jusqu’à mon Brevet d’études professionnelles, avant de suivre une formation professionnelle de styliste modéliste. «Je savais ce que je voulais faire et je savais aussi où je voulais aller. Et arrivée à un certain moment, je n’ai pas voulu perdre de temps car je savais déjà ce que je voulais faire dans ma vie».
Alliant à la fois la beauté sénégalaise et celle française, Betty dit savoir bien cuisiner et bien connaître toutes les deux cultures. «Je travaille plus à l’extérieur où j’ai posé pour différents photographes. Pour être modèle photo, ce n’est pas essentiellement être belle qui est important, mais le visage, l’émotion qui apparaît sur les photos comptent beaucoup. C’est le fait de faire passer un sentiment, une émotion qui me plait. Poser comme modèle photo, c’est en fait jouer un rôle. C’est tout un travail qui demande beaucoup d’entraînement. Quand tu poses pour une marque de maquillage, c’est ton visage qui est mis en valeur. Et selon le maquillage qu’on va te faire, on va te demander de faire ressortir une émotion ou avoir un visage plus glamour», explique Betty.
Dans un milieu où les tentations de tout genre ne manquent pas, la vidéo girl estime qu’«il faut avoir la tête bien vissée sur les épaules. Il faut avoir des principes, avoir des valeurs, être solide, ne pas se laisser influencer par n’importe qui ou écouter n’importe quoi. Il faut vraiment être lucide, réfléchir à deux fois avant de prendre une décision et se respecter tout d’abord. Car dans ce milieu, il y a parfois des gens qui vous proposent des choses un peu bizarres. Par procuration, je peux dire que j’ai vu des choses qui se sont passées. J’ai vu des personnes malintentionnées entraîner des filles dans des plans qui ne sont pas bons, qui ont gâché leur avenir, leur font faire des photos qui n’étaient pas ce qu’elles voulaient et qui leur ont porté préjudice et elles ont eu de mauvaises réputations après. Or ce sont des filles bien».
Les hommes qui tenteraient de la draguer doivent bien s’armer, car Betty dit avoir du caractère. «Je ne me laisse pas faire et je ne laisse pas certaines personnes aller loin jusqu’à me parler d’une certaine manière ou me proposer certaines choses. Je suis une fille très souriante, mais je sais marquer la barrière», affirme-t-elle en révélant que le travail, c’est toute sa vie. «C’est quelque chose de très important et tant qu’on me fait travailler, je continuerai ce métier. Je ne cherche pas la rivalité non plus, ni à concurrencer qui que ce soit. Je m’entends avec tout le monde et c’est ce qui est important. Je fais mon bout de chemin, je ne suis pas encore arrivée à mon but, mais je prends mon temps. J’ai des projets et pour l’instant tout se passe bien», conclut-elle.

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*