Après la mort de son mari Khadim Ndiaye : Aïda Mbacké sous… SON PÈRE SERIGNE BABACAR MBACKÉ PROMET DE… –

Après la mort de son mari Khadim Ndiaye : Aïda Mbacké sous… SON PÈRE SERIGNE BABACAR MBACKÉ PROMET DE…

Après la mort de son mari Khadim Ndiaye : Aïda Mbacké sous surveillance médicale…

Suite et pas fin de l’affaire Khadim Ndiaye, brûlé vif par son épouse. Aïda Mbacké, la principale suspecte, n’a toujours pas été arrêtée. Selon Emedia.sn, l’épouse «pyromane» est placée sous surveillance médicale dans une clinique privée de Dakar.
«Elle a subi une césarienne à l’accouchement et est internée dans une clinique de la place pour les soins médicaux.
Présentement, elle est sous surveillance médicale et n’a pas encore été entendue par les éléments enquêteurs qui ont en charge cette affaire.
Elle ne fait pas non plus l’objet d’une arrestation», a expliqué une source policière.
Brûlé au 3e degré, Khadim Ndiaye, admis en soins intensifs à l’Hôpital général de Grand Yoff est décédé, hier, mercredi 7 novembre. Il a été inhumé le même jour au cimetière musulman de Yoff. Il laisse derrière lui un fils et une fille, née la veille de son décès.

Serigne Babacar Mbacké ’’Moukaboro’’, le père d’Aïda Mbacké,la femme accusée d’avoir brûlé vif son mari aux Maristes, sort de sa réserve. « Que la Justice fasse son travail », indique-t-il, soutenant qu’il « ne cautionne pas l’acte de sa fille. »

Le petit fils de Mame Cheikh Anta Mbacké (frère paternel de Serigne Touba) est catégorique à travers une déclaration publique. « Je le désapprouve absolument et totalement, déclare-t-il. Je ne protège aucun talibé coupable de forfaiture, aux yeux de la loi. Je ne cautionne pas ce qui s’est passé. Je ne protège personne, fut-elle ma propre fille. Que la justice fasse son travail en toute liberté et en toute indépendance et que toutes les responsabilités soient situées. Si justice doit être rendue à qui de droit, qu’il en soit ainsi conformément aux lois et règlements du pays. Que force reste à la loi et que la rigueur de la loi s’exécute. Je ne serai ni partisan et ne ferai aucun acte allant dans le sens de couvrir qui que ce soit. »

Le guide religieux a tenu ses propos à la maison mortuaire, où il a passé la journée, hier jeudi, 8 novembre. Il s’est entretenu avec le père et la mère du défunt Khadim Ndiaye.

Serigne Babacar Mbacké a coordonné aussi bien la prière mortuaire que l’enterrement de Khadim Fallou Ndiaye, sur autorisation du père de ce dernier dont il fut le marabout et le gendre.

Il est le père d’Aïda Mbacké, la dame qui est accusée d’avoir brûlé vif son mari, Khadim Ndiaye, aux Maristes. Il est aussi le marabout du défunt, son beau-fils.

Après avoir présenté ses condoléances aux parents de la victime logés aux Hlm 5, Serigne Babacar Mbacké dit Moukabaro demande à la justice d’appliquer la loi contre sa fille.

« Je ne cautionne pas l’acte de ma fille. Je le désapprouve totalement. Je ne protège aucun talibé coupable de forfaiture, aux yeux de la loi. Je ne protège personne, fut-elle ma propre fille. Que la justice fasse son travail en toute liberté et en toute indépendance et que toutes les responsabilités soient situées. Que force reste à la loi et que la rigueur de la loi s’exécute », dit-il dans un entretien avec « Walfadjri ».

Il va plus loin en suggérant que si on appliquait la charia au Sénégal et que la culpabilité de sa fille soient reconnu, elle devrait être exécutée.

« Le prophète Mohammed (Psl) avait indiqué que même si sa fille Fatima Bint Rassoul avait volé, il lui aurait tranché la main. De la même manière, si on était dans un pays où on appliquait la Charia (loi islamique), j’allais moi-même faire appliquer la loi du Talion », tranche-t-il. Une manière de dire que sa fille ne peut aucunement espérer qu’il intercède en sa faveur auprès des autorités.

IGFM

A propos Ahmaa Fall 14285 Articles
Ahma Fall : Je suis particulièrement intéressé par la science et la technologie,je publie des articles sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.Je publie aussi des infos concernant l’actualité digitale au sénégal

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.