Apres avoir pris la défense d'Aliou Sall : Cheikh Yerim Seck sévèrement lynché "Ces attaquent renseignent sur le positionnement de « YerimPost » comme une plateforme au service des tenants actuels du pouvoir" –

Apres avoir pris la défense d’Aliou Sall : Cheikh Yerim Seck sévèrement lynché « Ces attaquent renseignent sur le positionnement de « YerimPost » comme une plateforme au service des tenants actuels du pouvoir »

Suite aux dernières révélations de la BBC sur une vaste entreprise de corruption dont les principaux protagonistes sont Frank Timis, Aliou Sall et d’autres complices dans l’octroi de bloc pétrolier au Sénégal, le journaliste Cheikh Yérim Seck,dans un édito teinté de faux accents de déontologie et de rappel à l’orthodoxie journalistique, tente de jeter le discrédit sur un travail d’investigation documenté par des données factuelles (mails, entretiens et témoignages oraux, capture d’écrans…)
En défenseur zélé de la famille SALL, il tente de noyauter le débat public sur la corruption en trompant ses lecteurs sur des faits constants et naturellement à charge contre ses « nouveaux et riches clients ».

Sa démarche rappelle les méthodes des négationnistes.

Ceux-ci contrairement à lui ne s’intéressaient qu’à des faits historiques, or l’affaire « Timis-SAll-BP » est trop récente pour faire l’objet d’une entreprise négationniste. Nous sommes loin d’un fait historique. Il utilise toutes les techniques du négationnisme pour absoudre SALL et sa bande.

M. Seck,
Dès l’entame de vos propos, le lecteur a compris que votre intention procède moins d’un souci de l’orthodoxie journalistique que de la défense d’intérêts partisans et personnels. Aucun doute cet édito est mis au service exclusif d’une entreprise criminelle.

Sans vrais arguments vous tentez de noyer la clameur publique et citoyenne contre vos commanditaires par une prétendue documentation qui selon vous serait « frauduleusement soustraite, dans le mépris des règles de confidentialité en vigueur dans toute entité publique ou privée… » Selon vous la BBC a été « mise sur la piste » par un délateur, un ancien collaborateur licencié par Franck Timis qui a volé des documents de Timis Corporation dans le dessein de régler son compte à son ex-employeur.

Toujours continuant votre lavage à grand coup de rhétorique, vous dites détenir « La correspondance de Schillings, un argumentaire de 17 pages estampillé « Privé et Confidentiel». Cette correspondance vous l’avez peut-être eue en main propre… ? Si oui qui vous l’a donnée ? Vous autorisez vous des pratiques que vous contesteriez à d’autres ?

Laissez-nous d’emblée vous dire que votre manœuvre est cousue de fil blanc. Si vos commanditaires veulent y croire c’est leur affaire. Elle est bien faible pour contrer un scandale de niveau internationale et qui n’a sans doute pas encore révélé tous ses aspects.

Egalement vos attaques insidieuses sur «le très remonté ex-Premier ministre, Abdoul Mbaye, et le très critique économiste-politicien, Mamadou Lamine Diallo » ne sont pas de vrais arguments pouvant remettre en cause la valeur de leur témoignage ni le travail journalistique de BBC.
Tout au plus, ces attaquent renseignent sur le positionnement de « YerimPost » comme une plateforme au service des tenants actuels du pouvoir ou du moins de ceux parmi eux ayant maille à partir avec une bonne tenue de nos ressources naturelles et financières.

Pour finir nous vous rappelons ce principe cardinal que vous avez appris à l’école : le commentaire est libre mais « la réalité de ce qui s’est passé, comme la manière dont cela s’est passé, dans l’ordre où cela a eu lieu, sont des invariables».

Dakar, le 04 Juin 2019
Le secrétariat à la communication de l’ACT

A propos Mamadou SECK 12460 Articles
Mamadou Seck : Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.