Affaire COUD : Encore une mauvaise nouvelle pour le journaliste Pape Alé Niang –

Affaire COUD : Encore une mauvaise nouvelle pour le journaliste Pape Alé Niang

Les travailleurs du COUD s’invitent dans l’affaire du livre de Pape Alé Niang : « Scandale au cœur de la République, le dossier du COUD ». Ils soutiennent que les accusations du journaliste ont terni l’image du Coud et de tous les travailleurs de la boite. En conférence de presse, les responsables des cinq syndicats du COUD envisagent d’ester en justice le journaliste et ses «complices».
«Depuis un certain temps, le nom du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) et ses agents sont traînés dans la boue. Nous trouvons ces accusations fallacieuses et infondées. Cette situation a fini par mettre tout le personnel dans une situation inconfortable. La possibilité d’ester en justice est aujourd’hui une option très sérieuse pour nous intersyndicale de PATS pour laver l’honneur du COUD », déclare Amadou Tidiane Cissé, secrétaire général d’un syndicat. Puis il ajoute : «C’est faux de dire que le COUD est la vache laitière des gouvernements qui se sont succédés dans ce pays. Nous sommes meurtris et écœurés d’être traînés dans la boue, le COUD ne saurait l’accepter, les gens doivent arrêter».

Responsable de l’intersyndicale, le chirurgien-dentiste, Antoine Tine affirme que les agents du COUD sont des Sénégalais travailleurs et dignes qui gagnent leur vie honnêtement. «Il n y a pas de gens plus honnêtes que les travailleurs du COUD. Par conséquent, nous condamnons avec la dernière énergie cette publicité négative et toutes ces attaques injustifiées. Par ailleurs, nous rappelons que le COUD s’est soumis à tous les corps de contrôle du pays. Il a passé de la mauvaise cotation à la bonne cotation par l’Armp », dit-il.

A propos young 1440 Articles
babacar sakho: technicien supérieur en télécommunications et réseaux je participe à la bonne gestion du site web. l'information fait partie de la vie quotidienne donc continuez à suivre l'actualité ici et nulle part ailleurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.