10 choses qui arrivent à votre corps quand vous arrêtez de faire l’amour –

10 choses qui arrivent à votre corps quand vous arrêtez de faire l’amour

Il s’avère que la pratique d’une activité $exuelle a un certain impact, souvent positif, sur le corps et l’esprit. Si vous traversez une période d’abstinence, qu’elle soit volontaire ou non, vous observerez certains changements aussi bien au niveau de votre physique que de votre humeur.

 

L’abstinence sexuelle dépend de vous, cela peut être de votre initiative si vous avez vécu une mauvaise expérience ou si vous voulez simplement faire une tentative d’introspection et vous retrouver avec vous-même, ou bien cela peut être lié au fait que vous n’ayez pas trouvé chaussure à votre pied.

Quelle que soit la raison, la privation peut avoir des effets sur le plan physique et moral, nous vous livrons ici quelques phénomènes qui risquent d’arriver si vous arrêtez de faire l’amour.

Un système immunitaire plus vulnérable

Le fait d’avoir des rapports sexuels réguliers renforce le système de défense. Une étude menée au sein de l’Université Wilkes-Barre aux Etats-Unis a démontré que les personnes qui font l’amour trois fois par semaine produisent plus d’immunoglobuline. Celle-ci joue un rôle essentiel pour défendre l’organisme contre les éventuelles agressions.

Une baisse de la libido

La baisse de la libido diminue la fréquence des rapports sexuels, et ne pas faire l’amour régulièrement réduit la libido. C’est donc un cercle vicieux vu que ces deux éléments sont totalement liés. Le sexe étant un moyen infaillible pour booster la libido, l’abstinence sexuelle risque donc de contrer cet effet.

Une santé cardiovasculaire fragile

La pratique régulière de rapports sexuels peut améliorer votre santé cardiovasculaire et limiter les risques de contracter une maladie liée au cœur en le fortifiant. La privation sexuelle aurait donc un effet négatif.

Une augmentation du stress

Le fait de ne pas avoir de rapports sexuels fréquents peut entraîner une certaine frustration, et donc à terme, un sentiment d’anxiété exacerbé. Vous aurez tendance à vous énerver plus rapidement et serez facilement irritable. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, détendez-vous en ayant des rapports fréquents vous serez ainsi apte à gérer votre stress.

Un dysfonctionnement érectile

Messieurs, après une certaine période d’abstinence sexuelle, vous pourriez avoir du mal à retrouver une érection « normale ». De nombreuses études ont démontré que le fait de ne plus pratiquer une activité sexuelle a un impact négatif sur les capacités de l’homme car cela provoque un dysfonctionnement érectile. Qu’il s’agisse de rapports ou même de masturbation, le fait de ne plus les pratiquer risque de vous causer du tort.

Une sécheresse vaginale

Le fait de ne plus avoir de rapports sexuels de manière régulière risque d’avoir un impact sur le fonctionnement des organes et de diminuer la lubrification de votre paroi vaginale. Celle-ci se manifeste grâce à l’excitation et se traduit par l’humidification naturelle de la zone intime afin d’éviter l’irritation de la muqueuse en cas de pénétration.

Une perte de mémoire

Durant les relations sexuelles, le corps produit plus de cellules cérébrales, notamment celles liées à la mémoire. En effet, certains chercheurs ont mis en avant le fait que l’activité sexuelle favorise le développement des neurones dans le cerveau. Cela s’explique par l’ennui voire la solitude, souvent entraînés par l’abstinence qui tend à ralentir notre activité cérébrale.

Un risque de cancer

Une équipe de chercheurs de l’Université de Boston aux Etats-Unis a réuni 32000 hommes et les a suivis entre 1992 et 2010 pour mener une étude sur le lien existant entre l’éjaculation et le cancer de la prostate.

Selon eux, une éjaculation régulière diminue le risque de contracter cette maladie et serait un bon moyen de la prévenir. Les hommes qui éjaculent fréquemment ont donc 20% de risques en moins de souffrir du cancer de la prostate.

Un risque d’infection diminué

L’avantage de la privation sexuelle est que le risque de contracter une infection urinaire voire une MST (maladie sexuellement transmissible) est moindre. Dans ce cas, l’abstinence est donc une très bonne chose car vous êtes à l’abri d’une potentielle maladie.

Un vagin plus resserré

Contrairement aux idées reçues, le fait de ne plus avoir de rapports sexuels ne peut pas resserrer les parois vaginales. Si vous pensez que ne pas faire l’amour durant une certaine période permettrait à vos parties intimes de retrouver leur étroitesse d’antan, il n’en est rien ! Jennifer Wider, spécialiste de la santé des femmes le confirme

Donc si vous ressentez un peu de raideur après une période d’abstinence, cela est sûrement du au stress qui empêche la lubrification.

 

A propos yankhoba SANE 81786 Articles
Yankhoba SANE: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de L'Anpels (Association nationale des professionnels de la presse en ligne au Sénégal). Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*