Présidentielle 2019 : Alioune Tine tire la sonnette d'alarme –
PUBLICITE

Présidentielle 2019 : Alioune Tine tire la sonnette d’alarme

Selon l’expert indépendant de l’Onu pour les droits de l’homme au mali, le Sénégal va vers une situation qui ne va pas facile.  » Je pense que c’est un des processus électoral les plus difficiles de l’histoire du Sénégal. J’ai comme l’impression que c’est ce qui est en train de se passer est inédite. A tort ou à raison, nous avons deux candidats (Karim Wade et Khalifa Sall) qui ne sont pas des moindres, qui sont exclus du jeu. Quel que soit le prétexte, ça va avoir des effets, c’est sûr dans le processus électoral. Quand ? Je ne sais pas. Comment ? Je ne sais pas. Donc, c’est pour cela que j’ai dit qu’il faut être lucide, analyser les choses froidement et regarder les problèmes là où ils sont et y mettre le doigt. Le problème, c’est que ce n’est pas le pouvoir, c’est-à-dire une opposition qui est faible aussi, qui ne sait pas où donner de la tête, ça aussi c’est un problème pour la démocratie sénégalaise. », explique Alioune Tine.

Pour lui, la grande catastrophe au Sénégal est le fait que les gens ne dialoguent plus. Il invite les hommes politiques à faire preuve de responsabilité, qu’ils oublient leur ego, les intérêts politiques et personnels pour mettre l’intérêt du Sénégal au-dessus. Qu’ils s’assoient, discutent avec les gens. Parce que c’est maintenant qu’il faut absolument discuter, au moment où nous avons le pétrole, le gaz. Si les gens sont divisés, je vous assure, ce sont des entreprises multinationales qui vont en tirer bénéfices car elles sont beaucoup plus puissantes que les Etats », prévient Alioune Tine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.