ANNONCE

Pape Maël Diop : «300 partis politiques, c’est trop pour le Sénégal».

ANNONCES

 

 

 

ANNONCES

 

 

La création de coalitions politiques par des membres de l’opposition est un non évènement pour certains leaders de la mouvance présidentielle. Pape Maël Diop, responsable politique de l’Alliance pour la République, par ailleurs Directeur des aéroports du Sénégal (Ads) assimile  ces organisations à des «coalitions contre-nature».

M. Diop pense que «certaines valeurs ont tendance à disparaitre». Mieux, il trouve anormal qu’on puisse compter dans un pays comme le Sénégal plus de 300 partis. «Cela pose problème. On crée des coalitions pour, demain, réclamer des dividendes pour dire que nous avions créé des coalitions. Cela, il faut que ça cesse. C’est des coalitions contre-nature. Je n’ai jamais voulu faire de la politique pour une raison simple. Je ne m’identifiais pas à ce qui se faisait sur le terrain», dit-il.

«Quand j’entends certains responsables politiques dire : « nous voulons que Me Abdoulaye Wade dirige la liste’’, je n’ai pas de certitude par rapport à ces affirmations, mais ça pose problème. Nous devons refaire notre Sénégal, repartir sur de nouvelles bases, avec des hommes politiques qui fonctionnent avec des principes et des valeurs. La politique, c’est des principes et des valeurs. Maintenant, ceux qui hier, étaient dans l’opposition quand ils se retournent pour vanter les mérites de l’ancien régime, je ris sous cape. Je me dis quelque part qu’il y a un problème.  Il appelle ainsi les acteurs à faire de la politique sainement pour la conservation de «nos valeurs et nos principes».

ANNONCES

App mobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages de cet article