Les avocats de l'Etat utilisent l'arrêt de la Cedeao pour contrecarrer la défense de Khalifa Sall –
PUBLICITE

Les avocats de l’Etat utilisent l’arrêt de la Cedeao pour contrecarrer la défense de Khalifa Sall

Me Baboucar Cissé, estime que la requête introduite par la défense pour demander renvoi de l’audience est une manière de retarder le procès histoire d’obtenir l’arrêt de la cour de justice de la Cedeao, qui a tranché en faveur de leur client.

« Je comprends pourquoi on se focalise sur la citation. C’est parce que de l’autre côté, on ne dispose pas de l’arrêt de la Cedeao, Ils provoquent le renvoi, le temps de se rendre à Abuja ou de se le procurer par une autre manière. Le dossier était mis à leur disposition. Si on s’était donné la peine d’aller consulter le dossier, on nous aurait épargnés ce débat stérile », lance Me Cissé.

L’avocat de l’État ‘ajouter que « l’appel du 2 février ne devrait même pas être reçu par le greffe. C’est cet appel qui est irrégulier. L’appel est dévolutif. Il s’agit d’un faux débat qu’on a voulu installer dans un cadre stratégique. Ce n’était pas un problème d’organisation judiciaire, mais une requête. On a fait état d’une décision de la Cour de justice de la Cedeao rendue mais ils n’ont pas encore cet arrêt qu’ils veulent brandir pour réclamer la libération de Khalifa Sall ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.