Le ministre des Sports Matar Ba s’exprime sur le vol des bagages des joueurs et incendie au stade Léopold Sédar Senghor

ANNONCES

10826754-17891837

« Ce vol là, ce n’est pas du ressort du ministère ni du directeur du stade. Il y a un cahier de charge qu’il faut respecter et qui prend en compte cette question sécuritaire. Si c’est respecté à 100%, il n’y a pas de possibilité que quelqu’un s’introduise dans les vestiaires pour voler les portables et montres des uns et des autres. Il ne faut pas que tout soit orienté vers l’Etat. Si vous organisez une soirée, vous faites tout pour que quelqu’un ne rentre pas quand il n’a pas de billet. Pourquoi veiller à l’entrée et ne pas surveiller les vestiaires ? C’est donc un problème d’organisation. Maintenant, pour ce qui est des projecteurs qui ont pris feu, c’est regrettable mais tout à fait normal. Ce serait plus regrettable si c’était un match officiel. Un court-circuit, ça arrive même dans les maisons. Les projecteurs demandent beaucoup d’énergie. C’est pourquoi, quand on organise un match, il y a des sapeurs-pompiers et autres.

Maintenant, cela permettra à la direction du stade de redoubler d’efforts, de continuer la maintenance et tout faire pour que ces choses, au maximum, soient évitées. Il y a beaucoup de Sénégalais, une partie au moins, qui voient le rouge partout.
On pense que c’est insignifiant d’avoir un stade pareil mais moi, je suis fier de l’avoir. Parce que le premier travail d’Hercule que la presse a noté quand je venais d’être nommé ministre des Sports, ce sont les travaux pour faire en sorte qu’on y joue un match. Or, tout le monde disait que ce n’était pas possible. quand on y joue des matchs internationaux, cela veut dire qu’il répond aux standards de la FIFA.
Ceux qui voyagent en Afrique peuvent certifier qu’on a l’une des plus belles pelouses. On est allé au Botswana et autres. Partout, c’était des champs de patates. Ici, on reconnait la qualité du gazon. Il faut qu’on valorise nos acquis. Cela ne veut pas dire qu’on n’a pas d’ambition. Nous continuerons l’investissement, la maintenance. Après, on aura un autre programme qui prendra en compte l’érection d’infrastructures de dernière génération. »

ANNONCES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages de cet article