Crise au PS : pourquoi veut-on forcer Diouf à parler ? –
PUBLICITE

Crise au PS : pourquoi veut-on forcer Diouf à parler ?

Le Parti socialiste (PS) ne va pas bien. En effet, l’affaire Khalifa Sall a fini de diviser les Verts en pro-Tanor et pro-Khalifa Sall. Une situation qui ne laisse aucun acteur politique indifférent. Cependant, l’ancien Président Abdou Diouf s’est résolument emmuré dans le silence, se refusant de s’exprimer sur la question là où beaucoup de socialistes l’attendent.

Aussi, depuis quelque temps, les partisans du maire de Dakar estiment qu’il devrait s’exprimer. « J’adore le Président Abdou Diouf, mais son silence pesant par rapport à la crise que traverse le Ps me gêne au plus haut sommet. Quand son ministre, le responsable des jeunes de son parti a des problèmes avec le régime alors qu’il a de très bonnes relations avec le Président Macky Sall, il aurait pu faire quelque chose. Il est clair que s’il avait demandé au Président Macky Sall de libérer Khalifa Sall, il l’aurait fait », disait récemment Aminata Diallo. L’édile de la Médina d’enfoncer le clou. « Abdou Diouf, votre silence est criminel », a martelé Bamba Fall.

Toutefois, il faudrait essayer de comprendre le mutisme de l’ancien chef de l’Etat. Sa proximité avec le Président Macky Sall et son statut au parti socialiste font exactement qu’il ne veut pas heurter la sensibilité des uns et des autres. Demander à Macky Sall de libérer Khalifa Sall reviendrait à se ranger du côté des rebelles. Il risquerait non seulement de se mettre à dos les pro-Tanor, mais également d’interférer dans une procédure pendante devant la justice. En tant qu’homme d’Etat, il ne peut pousser le Président Sall à s’immiscer dans une affaire judiciaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.