Caisse d’avance ou fonds politiques: Le décret qui ligote la défense e Khalifa Sall –
PUBLICITE

Caisse d’avance ou fonds politiques: Le décret qui ligote la défense e Khalifa Sall

Deux faits sont constants dans l’affaire Khalifa Sall, il y a eu l’utilisation de fausses factures de riz et de mil portant en têtes du Gie Tabaar pour tenter de justifier des sommes remises au maire mensuellement selon Libération.

Le maire de Dakar évoque des fonds politiques qui échappent à tout contrôle mais le décret 2003-657 du 14 aout 2993 relatif aux régis de recettes et aux régies d’avance de l’Etat affaiblit sérieusement sa défense. Et permet même de comprendre l’usage du faux présumé pour couvrir les décaissements

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.