ANNONCE PUBLICITE

Assemblée Nationale: le Premier ministre a complètement échoué devant l’opposition

Assemblée Nationale: le Premier ministre a complètement échoué devant l’opposition
ANNONCE

Malgré la présence massive des militantes et militants de l’APR vus partout dans l’enceinte de l’assemblée, convoyés pour applaudir uniquement, le premier ministre Mahamed Boun Abdallah Dionne, ce dernier a déçu son monde hier. Interpellé sur plusieurs questions d’actualités, Boun préfère esquisser ces interpellations. Mais plus grave, c’est quand certaines réponses n’ont aucun rapport avec la vérité ça devient inquiétant.

ANNONCE

Pour rassurer le premier ministre certains députés de la majorité ont pris la place des griots hier.  Interpellé sur le coût réel du train express régional (TER)par le député Ousmane Sonko, qui est allé jusqu’à avancer un chiffre qui fait le double de celui rendu publique par l’Etat.  Boun a fui le débat et tend un mouchoir blanc à Sonko. “Je vous invite à en parler autour d’un café”, s’est excusé Mahamed Boun Abdallah Dionne. Sur le franc CFA, il a prétexté la souveraineté pour ne pas répondre. “Le franc CFA ne se discute pas à l’Assemblée nationale. C’est un instrument de souveraineté, on n’en parle pas n’importe où, n’important quand et n’importe comment”, a argumenté le chef du gouvernement qui laisse sans doute le député sur sa faim.

 Le député Mamadou Lamine Diallo, qui a poursuivi le PM dans son dernier retranchement, pour dresser un tableau sombre de la gestion de Macky Sall dans tous les secteurs d’activité. Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour interpeller le Premier ministre, sur les soupçons de versement de pots-de-vins dans l’attribution du marché de l’autoroute Ila Touba. Des questions qui sont restées sans réponses. Partout c’est la déception même dans son propre camp à cause de la non maitrise de certains chiffres. On sent que le PM a été dicté de A à Z constate Sanslimitesn

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*