Amadou Ba sur la situation de la Trésorerie nationale : «2194 milliards de francs Cfa ont été mobilisés en 2018 contre 1664 milliards en 2017» –
PUBLICITE

Amadou Ba sur la situation de la Trésorerie nationale : «2194 milliards de francs Cfa ont été mobilisés en 2018 contre 1664 milliards en 2017»

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan Amadou Ba a effectué, ce vendredi, une visite de travail dans les locaux de la Direction générale de la comptabilité et du trésor.

Cependant, l’occasion a été saisie par les services du trésor pour présenter la situation de la trésorerie à la date du 7 juin 2018.

En effet, concernant la mobilisation des ressources, le Ministre précise que «2194 milliards de F Cfa ont été mobilisé en 2018 contre 1664 milliards en 2017, soit une progression de 530 milliards».

Dans ce montant, il y a la mobilisation sur le marché financier, notamment, de l’Eurobond de 2014 pour un montant de 1187 milliards en 2018 contre 725,4 en 2017 soit une progression de 462 milliards, précise le ministre.

En ce qui concerne les paiements effectués à la date du 7 juin, l’argentier du Sénégal déclare que «1510 milliards de francs Cfa ont été payés en 2018 contre 1326 milliards en 2017, soit une progression de 184,1 milliards.

Au titre des paiements, le trésor a payé aux fournisseurs et aux contractants de l’État, un montant de 652,2 milliards en 2018 contre 475,2 milliards en 2017, soit une progression de 177 milliards.

Entre la période de référence de 2017 et 2018, le trésor a payé 652,2 milliards soit 177 milliards de plus. Ce qui nous permet de faire face à nos engagements.

Pour les dépenses de personnel de l’Etat, des politiques territoriales, des corps émergents, le trésor a payé un «montant de 337,7 milliards contre 317 milliards en 2017, soit une augmentation de 21 milliards.

Au titre du service de la dette, il a été payé 391,3 milliards contre 382,7 soit une variation positive de 8,5 milliards. Sur les paiements relatifs aux infrastructures, le trésor a payé un montant de 182,5 milliards dont l’Ageroute qui est l’un des gros dépenses en matière d’infrastructures avec 59,1 milliards, l’Apix 37,7 milliards le fonds d’entretien routier (Fer), 17,4 milliards, l’hydraulique 12,2 milliards et le programme de modernisation des villes religieuse 9,1 milliards les constructions de résidence universitaire 6,5 milliards et l’Onas 5,7 milliards.

Au niveau de l’agriculture, il indique que l’État du Sénégal a “enregistré les paiements avec un montant de 60,6 milliards dont 47 milliards au titre de la campagne arachidière 2017”.

Pour les ambassades, le trésor assure l’exécution financière et comptable des opérations de nos forces diplomatique et consulaire. Les ambassades et consulats ont reçu 25,8 milliards  dont 12 milliards au titre de fonctionnement qui comprend les locations de bâtiment le fonctionnement des services entre autres. Pour le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), nous avons payé 15,4 milliards et 37,7 milliards aux collectivités territoriales.

Mansour SYLLA, Stagiaire (Actusen.sn)

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.