Vol de perruque: Un voleur prend deux ans ferme –

Vol de perruque: Un voleur prend deux ans ferme

Le nommé Mamadou Diouf a comparu hier à l’audience des flagrants délits du tribunal de grande instance Pikine/Guédiawaye. Il répondait des faits de vol de cheveux naturels commis la nuit. Il a été condamné à deux ans de prison ferme, renseigne Senego.

En effet, la victime Diafé Faye avait rencontré fortuitement le prévenu, Mamadou Diouf, vers le rond-point Dominique, aux alentours de 23 heures. Ainsi, le jeune homme a arraché la perruque de cheveux naturels que portait la plaignante. Mal lui en a pris, car il a été reconnu par sa victime.

C’est dans ces circonstances que cette dernière est directement allée au domicile de Mamadou Diouf pour expliquer à sa famille le forfait que leur fils a perpétré sur sa personne. Ce, avant de réclamer qu’il lui restitue sa perruque de cheveux naturels. Mais le mis en cause a catégoriquement refusé de s’exécuter. Mieux, Mamadou Diouf s’est mis à railler Diafé Faye, lui révélant ouvertement que c’est lui qui avait dérobé sa perruque et qu’il n’allait pas la lui rendre. Exaspérée, la victime est allée déposer une plainte pour vol contre lui.

Arrêté, Mamadou Diouf a été traduit pour des faits de vol commis la nuit devant le juge du Tribunal de Grande instance de Pikine/Guédiawaye, où il a réfuté ces accusations. Il dit n’avoir pas volé la perruque de la partie civile. Toutefois, la dame Diafé Faye est restée formelle sur le fait que c’est le prévenu qui est son voleur. « La perruque ne m’appartient pas. Elle est à ma tante qui me l’a prêtée. Elle coûte 150.000 F. Je ne pourrais jamais le confondre, même s’il était trempé dans un baril de goudron, j’allais le reconnaître ».

Dans son délibéré, le tribunal a condamné Mamadou Diouf à 2 ans de prison ferme et 150.000 F de dommages à payer à Diafé Faye.

A propos young 1537 Articles
babacar sakho: technicien supérieur en télécommunications et réseaux je participe à la bonne gestion du site web. l'information fait partie de la vie quotidienne donc continuez à suivre l'actualité ici et nulle part ailleurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.