Tambacounda : Un camion-citerne malien prend feu, finit dans un fleuve et fait deux morts –
ankara escort
Türk Porno
denizli escort izmir escort izmir escort izmir escort izmir escort izmir escort

Tambacounda : Un camion-citerne malien prend feu, finit dans un fleuve et fait deux morts

 La Tabaski a été particulièrement macabre dans la région de Tamba. Un camion-citerne malien convoyant 55 000 litres de gasoil à Bamako, a pris feu et fini sa course dans le Niériko, à hauteur du village de Wassadou. Le chauffeur, Mohamed Diabaté, 35 ans, a été sauvé in extremis par les sapeurs-pompiers. Son petit-frère, Abou Diabaté et son apprenti, Mamoutou Marigo seront eux retrouvés sans vie, les corps calcinés.

Le pont du fleuve Niériko, sis à hauteur du village de Wassadou, dans la commune de Dialacoto, a été le théâtre d’un tragique accident de la circulation survenu le 31 juillet dernier, jour de célébration de la Tabaski. Aux environs de 19h05mn, un camion-citerne immatriculé au Mali, convoyant à Bamako 55 000 litres de gasoil, va soudainement prendre feu, alors qu’il roulait à une certaine allure. Le chauffeur ayant perdu le contrôle du volant, le camion finit sa course dans le fleuve dit du Niériko. Le bilan fait état de deux morts, aux corps calcinés.Témoin oculaire de cette tragédie, Mamady Dansokho déroule le film de l’accident : «Je revenais des champs où j’étais parti m’enquérir de la situation de mon troupeau de vaches, lorsque j’ai entendu un bruit terrifiant en provenance du pont de Niériko. C’est alors que j’ai aperçu un camion-citerne en feu, en train de plonger dans le fleuve. Mes camarades et moi sommes venus aux nouvelles et avons entendu des cris qui fusaient du pont. Personne ne pouvait s’approcher à cause des flammes qui étaient d’une rare violence. Nous craignions aussi d’être victimes d’une éventuelle explosion du camion rempli de gasoil.»
D’après des témoignages recueillis sur place, l’accident est survenu après que le chauffeur Mohamed Diabaté, 35 ans, a mal emprunté le virage. Une fausse manœuvre qui sera lourde de conséquences : Le camion-citerne prend feu, heurte les barrières de sécurité du pont et finit dans le fleuve, causant la mort de deux de ses accompagnants, A. Diabaté et Mamoutou Dansokho.

32 sapeurs-pompiers, 2 engins d’incendie, 2 ambulances et 2 véhicules d’intervention déployés

Aussitôt avisés, les éléments de la légion Est de la gendarmerie territoriale de Tamba se sont rendus sur les lieux, en compagnie des 32 sapeurs-pompiers, avec 2 engins d’incendie, 2 ambulances et 2 véhicules d’intervention légère. Vu l’impossibilité de tracer une déviation sur le site, la gendarmerie a été contrainte de bloquer provisoirement la circulation sur cette partie de la route nationale n°7, afin de permettre aux sapeurs-pompiers d’entamer les opérations de secours. Compte tenu de la violence de l’incendie du camion-citerne rempli de gasoil, les soldats du feu se sont d’abord attelés à sauver la vie des individus coincés à bord. Ce n’est que par la suite qu’il ont tenté de circonscrire le feu. Cela leur prendra trois tours d’horloge. Au final, le chauffeur-routier Mohamed Diabaté sera sauvé in extremis, après avoir été extirpé de la cabine avant. Mis en sécurité, il sera acheminé aux urgences de l’hôpital régional de Tamba.

Moins veinard, A. Diabaté (15 ans), petit-frère du chauffeur du camion-citerne, était coincé en dessous de la cabine avant. Il a été retrouvé mort, le corps calciné, tout comme le troisième passager, Mamoutou Dansokho (18 ans) qui a été violemment éjecté de la cabine avant du camion. Son corps a été retrouvé dans le fleuve.

Les soldats du feu ont, le lendemain samedi 1er août dernier, utilisé une grue, pour d’abord extraire la dépouille du jeune A. Diabaté. Le dimanche 2 août, un ratissage plus large sur le fleuve a permis de repêcher la dépouille de Mamoutou Dansokho. Vu l’état des corps, le délégué du procureur de la République a ordonné leur inhumation aux abords du fleuve. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances du drame.

En 2016, un camion convoyant des sacs de ciment avait raté le virage érigé non loin dudit pont et s’était aussi retrouvé dans les eaux du fleuve. Le chauffeur Bakary Cissé et son apprenti étaient restés coincés dans la cabine. Après 12 heures de recherches, des plongeurs des sapeurs-pompiers et des pêcheurs bénévoles étaient parvenus à repêcher les dépouilles des deux victimes.

Pape Ousseynou DIALLO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Sex Lion I fucked her and gave her a facial cumshot Porn Tube X Kissa Sins Belly Dancing Porno Indian Porn