Souvenirs : Juan parle de la lutte, du racisme au Sénégal… –

Souvenirs : Juan parle de la lutte, du racisme au Sénégal…

Juan Espino a fait une longue interview sur le site espagnol, revistagq.com, visité jeudi par Senego. Le lutteur Blanc, revient, entre autres, sur son séjour au Sénégal

La lutte sénégalaise est un autre monde ?

Après tu dis : « Allez Juanillo, si ce n’est pas si compliqué non plus ». Vous savez, après avoir analysé les années que j’ai passées à combattre au Sénégal, vous avez tout mis en perspective.

Pendant combien d’années avez-vous combattu au Sénégal ?

J’ai eu sept victoires, zéro défaite, et j’ai passé environ quatre ou cinq ans à me battre là-bas. Il n’y a pas de cohérence dans la formation là-bas. C’est ce que le gars dit : 700 abdos ! (rires).

 La manière africaine, n’est-ce pas ?

Comme ça, et puis après un moment, ils disent « allons y et venons 50 fois ». « Mais comment faire pour aller et venir 50 fois 100 mètres en s’accroupissant ? » vous vous demandez. Mais il continue et dit : « Et puis 500 squats. » Et vous dites :  » Mais pourquoi 500 ? Pourquoi pas cent ou pourquoi pas 2 000 ? (rires) « . Je les aime beaucoup, soyons clairs, parce que les Sénégalais m’ont bien traité, mais bon, c’était… Je pense que la lutte sénégalaise a été le plus dur, beaucoup moins professionnelle mais beaucoup plus dur. Mais cela m’a beaucoup aidé dans ma capacité à obtenir des résultats.

A propos young 1200 Articles
babacar sakho: technicien supérieur en télécommunications et réseaux je participe à la bonne gestion du site web. l'information fait partie de la vie quotidienne donc continuez à suivre l'actualité ici et nulle part ailleurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.