Samba Ndiobène Kâ et Aminata Assome Diatta tuent la tabaski au Sénégal –

Samba Ndiobène Kâ et Aminata Assome Diatta tuent la tabaski au Sénégal

Tabaski 2020 : Samba Ndiobène Kâ et Aminata Assome Diatta laissent les Sénégalais à la merci des spéculateurs

Que faut-il faire face à l’incompétence des ministres Samba Ndiobène Kâ et Aminata Assome Diatta. Voilà deux ministres qui viennent d’étaler toutes leurs limites avec la fête de la tabaski. L’année dernière, beaucoup de chefs de famille n’avaient pu se sacrifier à la tradition et avoir un mouton, faute d’approvisionnement en nombre suffisant de moutons. Pour cette année, ce n’est pas le cas, il y a eu des moutons suffisants, mais une hausse exagérée de leurs prix.

Pourtant à Xibaaru, nous n’avions de cesse d’alerter sur les conséquences fâcheuses du manque d’initiatives, mais aussi de prises de décisions adéquates de la part du ministre Samba Ndiobène Kâ pour permettre d’éviter une telle situation. Voilà ! Samba Ndiobène Kâ a voulu corriger son échec de l’année dernière en approvisionnant à suffisance le marché en moutons, tout en ne tenant pas compte que la tabaski de cette année, coronavirus oblige, se déroule dans un contexte particulier. Un facteur important dont il fallait tenir compte, mais que lui, a royalement ignoré.

Samba Ndiobène Kâ a, à la limite, poussé les vendeurs de moutons à verser dans la surenchère en procédant à une hausse effrénée des prix du mouton. Au lieu de prendre toutes les dispositions nécessaires en empêchant qu’une telle situation n’arrive, c’est Samba Ndiobène Kâ lui-même qui incite les vendeurs de moutons à faire dans la surenchère, en jetant la panique au sein des populations. Il a créé la psychose en demandant aux populations d’acheter leur mouton, cinq jours avant la tabaski, faute de quoi, elles s’exposent à une hausse des prix du mouton.

Une déclaration irresponsable de la part du ministre de l’Elevage qui offre là une véritable aubaine aux vendeurs de moutons d’augmenter les prix, alors qu’avec la covid-19 qui a conduit à une baisse des activités économiques, tout le monde savait les conséquences que cela pourrait entraîner.

Aminata Assome Diatta, ministre du Commerce n’est, elle aussi exempte de reproches. Qu’a fait cette dame pour éviter la flambée des prix de certaines denrées. Rien, sauf qu’elle s’est montrée impuissante face à la situation. Tout le monde sait que certains commerçants spéculateurs n’attendaient que la fête de la tabaski pour pouvoir résorber leurs déficits liés à la crise née de la covid-19 en augmentant les prix face à des Sénégalais impuissants du fait de l’incompétence de Mme Aminata Assome Diatta qui n’a jamais su prendre les mesures idoines permettant de faire face à la situation.

Ainsi pour cette année, les consommateurs sénégalais ont fait les frais de l’incompétence des deux ministres qui ne se soucient guère de leurs conditions de vie.

A propos Honoré de Balzac 15946 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*