Présumé détournement de 65 millions FCFA à l’Aps: accusé, Bamba Kassé donne sa version des faits –

Présumé détournement de 65 millions FCFA à l’Aps: accusé, Bamba Kassé donne sa version des faits

Visé par une plainte, Ahmadou Bamba Kassé, Secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics), par ailleurs journaliste à l’Agence presse sénégalaise, s’est expliqué lundi sur le présumé détournement de fonds d’un montant de 65 millions FCFA au sein de l’agence.

« Il me semble que si le secrétaire général du Synpics perd sa crédibilité, quelque part, ce sont tout les médias de ce pays qui perdent leurs crédibilités. Il me semble que d’après une analyse très froide de la situation, on va arriver à décapiter la tête du Synpics. Car il dérange.C’est pour quoi, on est prêt à tout. La presse de ce pays à fait état d’une plainte qui est déposée pour prévarication sur des fonds publics. Prévarication, dans lequel le secrétaire général du Synpics serait impliqué », a indiqué Bamba Cassé.

Se défendant sur ce dossier, M. Kassé soutient : « Dans leur stratégie, au sein de l’entreprise, ils ont voulu ternir l’image du secrétaire général, qui, dont le seul tord est de se mettre au service de ses camarades, dont deux femmes à qui on a voulu faire vivre une injustice. Ils ont d’abord organisé une réunion ici au sein de l’Aps, au cours de laquelle ils ont dit qu’il y a des histoires de détournements, on a bouffé de l’argent. Pourquoi Bamba les protège. Certainement, il est avec eux ».

« Mieux vous permettez d’entrer dans le bureau des femmes, vous venez au forceps pour les sortir. Ces femmes, elles sont meurtries. Elles ont le droit de porter plainte. Cela fait 15 jours qu’il y a une plainte pour voie de fait et violence, que la gendarmerie nationale à service une convocation au concerné, et ce monsieur ne veut pas répondre à cette convocation. On a l’impression qu’il y a quelqu’un qui est protégé. On se pose des questions. Et pendant ce temps, puisque vous êtes acculés par l’opinion, vous créez un contre-feu. Premièrement, un dimanche, jour non-ouvrable, à 21 h 30’, vous annoncez que le secrétaire général du synpics est suspendu. Et que les deux dames sont licenciées. L’objectif, elle est claire, c’est pour détourner l’attention », a-t-il affirmé.

Thierno Birahim Fall, Directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) a déposé une plainte pour « détournement de 65 millions FCFA ». Cette somme est représente comme  la subvention allouée à l’Aps pour la couverture médiatique de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Avant cela, une plainte a été déposée contre le Directeur général lui-même pour « coups de blessure volontaires, violences et voies de fait ». Selon les documents dont PressAfrik a eu copie, cette plainte a été déposée par l’avocat à la Cour Me Mamadou Ndiaye, pour le compte de Yaye Fatou Ndiaye, employée à l’Agence.

A propos yankhoba SANE 80074 Articles
Yankhoba Sané: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de l’APPEL (Association des professionnels de la presse en ligne au Senegal).Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.