MYSTÈRE : La visite de Macron au Sénégal retrouvée dans l'agenda d'un terroriste incarcéré en France –

MYSTÈRE : La visite de Macron au Sénégal retrouvée dans l’agenda d’un terroriste incarcéré en France

Il y’a cela quelques semaines, le jihadiste Djamel Beghal, mentor des frères Kouachi a été expulsé par la France vers son pays d’origine, l’Algérie, après plusieurs années de détention. Mais avant de convoyer le colis, les enquêteurs de la cellule anti terroriste ont tenu à l’entendre sur un drôle d’agenda retrouvé dans sa cellule dans lequel il faisait référence à la visite de Macron au…Sénégal. Visez un peu les questions-réponses entre les policiers et le Jihadiste : « Monsieur Beghal, à la suite de la perquisition dans votre cellule, il a été découvert un agenda 2018 […] Pour la journée du 2 février 2018, il est fait mention au crayon à papier de Monsieur Macron qui s’engage à ouvrir des écoles au Sénégal et en Tunisie, ainsi que de la lutte anti-djihad au Sahel ».
En l’absence de réaction, l’officier de police poursuit : « Il y est également mentionné la situation de ‘’Tariq’’ qui est mis en examen pour viols. On comprend qu’il s’agit de Tariq Ramadan. Nous vous donnons lecture d’une partie des écrits le concernant : « Première nuit en prison pour découvrir le ‘’système mécréant’’ qu’il défendait bec et ongles et l’injustice et les accusations et mépris qu’il jetait sur les djihadistes et les takfiris (courant sectaire qui justifie l’excommunication et l’assassinat des mauvais musulmans, à leurs yeux). Que doit-on comprendre par cet écrit ? ». Là aussi le terroriste présumé n’a fourni aucune réponse. Tout juste a t-il condamné les attentats commis par les frères Kouachi dont il fut le mentor en prison.

A propos Honoré de Balzac 15060 Articles
Honoré De Balzac Rédacteur web et spécialiste des questions politiques et économiques, je suis passionné des analyses et études de la géopolitique sénégalaise et La Africaine.Je vous invite à visiter mes articles et réflexions qui touchent surtout l’actualité politique et judiciaire au Senegal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*