Incroyable : Le caché et la signature de la Première Dame, Marième Faye Sall, usurpée encore par …

Marième Faye Sall
Marième Faye Sall

L’arnaque semble être un métier pour des personnes sans handicap. Ils développent des stratégies pour se faire facilement de l’argent. Constat fait… ces arnaqueurs se faisant passer pour être la première Dame, Marième Faye Sall, opèrent à travers les réseaux sociaux. L’une de leur contact, a joint Leral, pour alerter ses compatriotes.

La Covid 19 offre des opportunités d’affaires aux arnaqueurs. Bien prompts à tromper, ils s’inspirent de cette situation chaotique pour se remplir les poches. Conscients qu’une stratégie d’arnaque doit s’approcher d’une vraie réalité, ils exploitent l’identité de la Première dame pour accrocher et séduire.

Très présents sur les réseaux sociaux, ces malfrats peaufinant cette stratégie de proximité innovante, ciblent des Sénégalais établis en Occident et même, au pays. Victime de cette tentative, une expatriée sénégalaise, contactée, via l’internet, a trouvé nécessaire d’alerter l’opinion sur la pratique désastreuse de ces arnaqueurs.

D’après elle, une femme se donne le malin plaisir d’être Marième Faye Sall. Cette dernière, d’un commerce facile, développe d’abord, une certaine affinité pour établir une relation de confiance. Ensuite, elle demande à ses interlocuteurs s’ils ont été bénéficiaires de l’aide à la Covid-19. Aussitôt, elle balance un numéro WhatsApp d’un supposé conseiller financier, à contacter.

Une fois, le contact établi sur ce numéro, l’arnaqueur déroule et propose des financements, allant de 15 000 FCfa à 500 000 FCfa. Etant conscient que la personne contactée a mordu à l’hameçon, il envoie un document, portant signature du Ministre des Finances, de l’Intérieur ou de la Justice.

A l’aboutissement, ces escrocs vont demander 58 euros, c’est-à-dire 57 700 FCfa de frais de timbre. « Heureusement, j’ai été prudente. Sinon, il pourrait m’arnaquer. Puisque les documents envoyés semblent être en règle. Seulement, en Europe, l’aide de la Covid-19 passe par les Consulats, les chefs de quartier ou les mairies », a clarifié la dame, qui a joint Leral.

Alors, découvrant le modus operandi de ces arnaqueurs, la dénonciatrice de cette opération précise leur avoir demandé le temps de vérifier avec Ecobank, histoire de se faire une idée. Et demandant à garder la ligne juste, le temps de joindre son frère qui travaille à la Présidence, les arnaqueurs ont aussitôt, commencé à être méfiants. Depuis lors, ils refusent de prendre ses appels et effacent des messages.

L’alerte est donnée. Donc, méfiance à ces arnaqueurs qui débordent d’énergie et d’ingéniosité… « Un homme averti en vaut deux », conclut-on. Sinon…

Arnaque sur les réseaux sociaux: L’identité de la Première Dame, Marième Faye Sall, usurpée encore, pour gruger des citoyens sénégalais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici