Gratuité de l’or bleu dans la Ville Sainte: « On préfère mourir que de payer l’eau à Touba » –

Gratuité de l’or bleu dans la Ville Sainte: « On préfère mourir que de payer l’eau à Touba »

 

La gratuité de l’eau à Touba a été la dominante du débat lundi, lors du vote de projet de Budget 2018 du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement. Et des attaques virulentes ont été faites à l’endroit du ministre qui veut mettre fin à la gratuité de l’eau.

Désormais, Touba doit payer l’eau. C’est du moins l’avis du ministre Mansour Faye. Ce qui a révolté les députés de l’opposition. Pour eux, il n’est pas question de payer l’eau à Touba.

Et une violente diatribe contre le ministre s’en est suivie…Morceaux choisis grapillés ça-et-là à travers la presse…

«Vous êtes le Gouvernement de la République qui n’a rien fait en matière d’approvisionnement en eau à Touba. Vous n’avez pas à nous dire que Touba doit payer l’eau, c’est manquer de respect à la population», a martelé Serigne Cheikh Mbacké Doly.

«Vous ne pouvez pas nous faire payer l’eau, si tel est le cas, nous préférons mourir. En matière d’assainissement, vous n’avez rien fait alors que Touba a besoin d’un assainissement en profondeur. Arrêtez de leurrer les populations. Les milliards que vous bazardez dans la politique, vous devez le mettre au profit des populations », renchérit son frère, Cheikh Abdou Mbacké.

Pour Mansour Faye, très ferme, « ceux qui veulent payer auront de l’eau potable ». Le ministre a aussi mis en exergue les nombreux branchements clandestins et autres fuites qui polluent le réseau.
senego

A propos yankhoba SANE 81786 Articles
Yankhoba SANE: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de L'Anpels (Association nationale des professionnels de la presse en ligne au Sénégal). Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*