Direct tribunal : suivez le huitième jour du procès de Khalifa Sall et Cie. Le fond du dossier abordé aujourd'hui –

Direct tribunal : suivez le huitième jour du procès de Khalifa Sall et Cie. Le fond du dossier abordé aujourd’hui

Le procès du maire de Dakar et de ses co-prévenus dans l’affaire dite de la caisse d’avance de la mairie de Dakar entre dans une nouvelle phase. En effet, après que le juge Malick Lamotte ait décidé de rejeter toutes les exceptions soulevées par les avocats de la défense, c’est ce lundi que la question de fond va être abordée. Comme à son habitude, PressAfrik vous fait revivre, en direct et dans son intégralité, le déroulement des audiences.

Ibrahima Yatma Diop est appelé à la barre reconnaît avoir signé, et charge Khalifa Sall. Face au juge, il reconnaît avoir signé les Procès verbaux de réception. «Depuis 2002 jusqu’en 2015, je signais parce que l’autorité avait signé, Khalifa. Et J’apposais ma signature à la suite de sa signature. J’ai signé 9 des 12 PV. J’ai signé avoir reçu du riz sans faire attention a ces mansions en qualité de membre de la commission de réception de la ville de Dakar ».

Interpelé par le président du Tribunal sur la lecture qu’on peut faire de ce document
Ibrahima Yatma Diop avoue : « c’est la justification des dépenses ».

Le juge  Lamotte : «Quelle type de dépense avez-vous signé » ?

Ibrahima Yatma Diop avoue : « Des dépenses de denrée  alimentaire (du mil) », dit-il.

Lamotte :  «Vous aviez attesté avoir reçu du mil alors que vous  n’aviez pas reçu du mille ? ». Il répond par affirmation au Président du tribunal.

Ibrahima Yatma Diop reconnait avoir signé tous les procès verbaux pour l’année 2012, et dit avoir noté 19 PV pour 2015. Selon lui Le travail de réception qu’il a fait, il l’a fait pour Khalifa Sall.
Les accusés continuent de défiler à la barre. C’est ainsi que :
Ibrahima Bodian a déclaré que: 
« il faut dire que le président du GIE a été payé, ni livré. 24 factures (2 factures pour tous les mois). J’ai signé les 24 factures avec la mention acquis. C’était pour les justifications. Ibrahima Traoré n’a jamais reçu l’argent qui est censé lui donné. C’était juste pour régler un problème de comptable ».

Quant à Fatou Traoré, elle a fait savoir : «J’ai signé la première période car j’avais le cachet ».

Cheikh Ahmadou Makhtar Diop a enfoncé le maire de Dakar : « 2011-2013 Je ne reconnais pas les faits qui me sont reprochés. Le 20 septembre 2008, je me suis aperçu en prenant des archives sur mon bureau. On me présentait  des procès-verbaux dans le circuit administratifs de l ville de Dakar. Il m’a été présenté un procès-verbal qui avait une facture et un bon de commande, j’ai appelé M Bodian et il m’a dit que c’était des bons destinés à la ville de Dakar ».

Poursuivant ses propos il ajoute : « Et chaque mois l’on me présentait des bons de commande et je signais sans vérification. Alors on m’a affecté à la piscine olympique mais n’empêchait que chaque mois je continuais de signer ces factures ce que je signais comme reçu conforme mais je sais que cela ne conformais pas à la réalité ».

a l’en croire, « C’est Yaya Bodian qui me présentait les documents pour que je les signes. J’ai signé l’ensemble des documents  pour l’année 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015 : deux procès verbaux par mois, un pour le riz et un pour le riz. Je n’ai jamais reçu ce que j’ai signé comme procès verbal. J’étais loin de douter que le Gie Tabara ne recevait pas les montants que je signais. Je savais que le Gie ne recevait pas l’argent. Sans le pv et ma signature, c’était impossible de décaisser cette montant ».
11h30 : l’audience est suspendue pour 15 mn

10h : 35 Khalifa Sall plaide non coupable : Attrait à la barre, le maire de Dakar plaide non-coupable. Le maire de Dakar considère que c’est une cabale politique contre sa personne qui lui a valu d’être poursuivie dans des faits qui n’ont rien à voir avec lui.

10 H 30 :  Fatou Traoré accuse Yaya Bodian : «Yaya Bodiang m’avait demandé de lui prêter l’entête de notre GIE pour justifier les font de la caisse d’avances. Je le lui ai prêté. Je mettais les cachets, je signais. Mais après je lui ai tout donné comme c’était récurant».
​Yaya Bodian est le chef du Bureau du budget de la mairie de Dakar

10 h:Fatou Traoré appelée à la barre– C’est la première prévenue dans l’affaire dite de la caisse d’avance à être appelée à la barre du tribunal correctionnel. Fatou Traoré était l’assistante du Directeur administratif et financier (DAF) de la mairie de Dakar.
9h 50 : Le Juge recadre Me Ousseynou Guèye-«L’audience se passe comme nous l’avons toujours fait. Ne commençons pas aujourd’hui ce que nous n’avons jamais fait. L’article 389 est très clair la-dessus », c’est ce qu’a souligné le Président du tribunal. Avant d’ajouter que : « si les prévenus qui sont là et qu’ils estiment qu’ils ont quelques chose à dire le micro est là ».

9h20-les témoins exclus de la salle : Le procès n’a pas encore véritablement démarré, mais d’emblée, le juge décide d’exclure les témoins de la salle. Et pour cause, le tribunal fait savoir qu’ils n’ont pas le droit d’assister au procès. Dans ce cadre, le maire de Dieupeul-Derklé, Cheikh Guèye, a été lui aussi exclus de la salle.

pressafrik

A propos yankhoba SANE 72211 Articles
Yankhoba Sané: Véritable passionné des médias en ligne et de la presse,j’ai créé le site en ligne Sanslimitesn.com pour participer au développement de la presse en ligne et médias sociaux au Senegal.Je suis membre de l’APPEL (Association des professionnels de la presse en ligne au Senegal).Je suis administrateur de site web et conseiller en digital.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.