ANNONCE PUBLICITE

Voici pourquoi L’Etat a craché sur la caution de Khalifa… « On lui a demandé 1,8 milliards FCFA et non des … »

ANNONCE

Hier devant le Doyen des juges Samba Sall, les avocats de l’Etat du Sénégal ont dit niet à la mise en liberté provisoire du maire de Dakar. Ils estiment que Khaf et cie ne proposent de consigner en espèce le montant de 1,8milliards de fcfa, mais offrent plutôt de cautionner des biens immobiliers.

Les conseils de L’Etat estiment que sur la liste des 42 pièces visées, aucune n’a été communiquée à l’Etat du Sénégal pour lui permettre de vérifier la sincérité des biens proposés. Ils demandent alors au Doyen des juges de rejeter  » la demande d’autorisation de consigner » ou  » la requête aux fins de consignation. Pour eux, « il est trop facile d’établir un tableau des biens immobiliers dont les évaluations ne sont pas faites dans les règles de l’art pour se prévaloir de l’article 140 du code de procédure pénale. S’y ajoute que les états des droits réels desdits immeubles n’ont pas été communiqués à l’Etat du Sénégal. Qu’il en est de même des rapports d’expertise établis unilatéralement(…) Par ailleurs le montant évalué apparait insuffisant, au regards des  4 éléments prévus par l’article 133 du code de procédure pénale et convoqués par Khalifa et cie que sont les frais avancés par la partie civile, de ceux fait par la partie du publique, des amendes et des restitutions et dommages et intéréts » soulignent les conseils de l’Etat qui n’attendent plus que l’ouverture du procès de khalifa sall et cie.

ANNONCE

Sanslimitesn.com avec l’Obs

 

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*