Voici Amina Sakho…La « Djiguene » de Karim Wade –
PUBLICITE

Voici Amina Sakho…La « Djiguene » de Karim Wade



Son engagement envers Karim Maissa Wade date de 2007. Elle a été la première à inspirer le concept ‘’Karim Président’’ qui a plus tard donné le M.K.P (Mouvement Karim Président) dès l’interpellation de Wade fils à la gendarmerie de Colobane. À ce moment Wade n’avait pas encore son second mandat. Depuis lors, elle ne cesse de multiplier ses efforts, son énergie, sa volonté, son engagement et sa détermination au service du Karimisme.

Amina Sakho un modèle Karimiste

J’entends par Karimisme la citoyenneté, le patriotisme, le civisme etc. Elle se bat sans relâche et d’une manière désintéressée malgré les multiples arrestations et menaces pour les trois objectifs que son mouvement s’est fixé dont l’un qui a été la libération de Karim Wade était atteinte. Pour y arriver, elle a toujours cru aux enseignements du Président Wade qui disait qu’un procès politique ne se gagne pas devant les magistrats mais auprès du peuple. Sa stratégie de massification comme tant d’autres mouvements lui a permis de propager compendieusement son mouvement dans les 45 départements du pays mais aussi dans certains pays de la diaspora avec une adhésion massive des concitoyens. Cette lutte sincère avec le professionnalisme des avocats de Karim nous a permis de gagner l’Etat du Sénégal qui était animé de mauvaise foi devant toutes les juridictions internationales dont il faut citer la CEDEAO, le groupe de travail des nations unis, le tribunal des grandes instances de Paris. Et tout récemment, suite à une forte pression, le gouvernement a fait la publication du rapport de la Banque mondiale à la demande de l’Etat du Sénégal en juin 2012 qui a innocenté Karim et ses co-accusés. La justice sénégalaise sous instruction de Macky Sall a décidé d’écarter ce rapport du dossier de la CREI. Et ces comploteurs nous l’ont caché pendant cinq ans.

Nous ne pouvons ne pas nommer des militants des droits de l’Hommes qui n’ont jamais arrêter de dénoncer le bâillonnement des présomptions d’innocence de Karim tout au long du processus, car ils avaient compris le message et l’intension démoniaque de Macky Sall sur ce procès. C’est dans ce climat de loyauté que nous avons réussi à mettre la pression sur l’actuel locataire du palais jusqu’à ce qu’il parte se lamenter derrière le Qatar pour se débarrasser de la patate chaude.

_ Le deuxième objectif qu’Amina Sakho et ses collaborateurs se sont fixé est d’élire Karim Wade en 2019 à la tête de la magistrature suprême.

_ Le troisième objectif est de l’accompagner dans la gestion transparente des ressources du pays, de la modernisation de l’agriculture et l’élevage, de promouvoir un système éducatif solide et stable, de lutter contre les inégalités sociales, de créer des emplois pour la jeunesse, de mener une bonne politique de santé, de veiller à la sécurité des sénégalais, de relancer les PME et PMI, de promouvoir les entreprises locales, de redonner un souple au tourisme, de créer des infrastructures utiles pour le pays, de supprimer des institutions à vocation de régler le clientélisme politique et surtout veiller à la séparation de pouvoirs.

Toutefois, nous voulons rassurer les Sénégalais qui voient en Karim Wade le meilleur profil pour leur tirer de cette gestion méphistophélique de Macky Sall, que Karim ne renoncera jamais à ses ambitions présidentielles. Il est conscient des attentes qui pèsent sur sa personne. Et toute son énergie est centré sur la volonté de soulager la souffrance des sénégalais. Le pouvoir ne cesse de se cacher derrière certains journalistes corrompus pour mener une campagne controuvée contre Karim Wade sous prétexte qu’il ne mettra plus les pieds au bercail. Hélas ! C’est malheureux de constater que ces comédiens du palais ne sortiront jamais du zoïsme. ‘’Macky Sall veut faire l’oppression sa religion’’. Il a pris acte de son impopularité et son échec dans tous les secteurs. En effet, nous comprenons qu’il a la vocation de bloquer la candidature de Karim Wade qui fait trembler de peur le palais. Monsieur le Président, vous avez oublié qu’on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras. Cette entreprise de complot avec ses actionnaires nuisibles, contre le Prométhée de l’émergence et de la démocratie (Karim Wade) finira à l’échec, car le peuple a déjà fait son choix et n’attend que le moment pour remplir les formalités. Vous êtes en face d’un parti qui est mille fois plus stratégique que l’APR qui se trouve être un GIE. La contre-attaque du PDS dépasse votre niveau.

Malang Fadéra, Coordonnateur national des Elèves et Etudiants du Mouvement Karim Président.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.