Viol, pédophilie, détournement de mineures –
PUBLICITE

Viol, pédophilie, détournement de mineures

Il réponde du nom de Souleymane Sagna. Le natif d’un quartier sis à Pikine qui a le malin plaisir d’entrainer quatre fillettes dans sa chambre a appris le journal Vox Populi. Histoire de satisfaire sa libido. 

C’est pour la énième fois que Souleymane Sagna, 50 ans, s’embourbe dans cette affaire puérile de viols et de détournement de mineures. Tout est parti en 2006, année durant laquelle le sieur Sagna a été condamné pour des faits similaires.

Mais chasse le naturel, il revient à galop dit l’adage. C’est le 26 mai que l’histoire allait se répéter pour M. Sagna qui, astreint au désir fou de satisfaire sa libido n’a trouvé aucune autre cible que quatre petites fillettes qu’il entraina dans sa chambre avant de leurs faire passer à une séance de fellation. Ce, malgré les cris et pleurs étourdissants des gamines. Seulement, la plus âgée des mômes, Nd. F.T qui a 7 ans a accepté d’assouvir au besoin de leur bourreau (la fellation) sous le coup d’une menace d’un couteau.

Naif, Souleymane Sagna reste allonger dans son lit, la culotte baisée jusqu’à ce que le voisin Ibrahima Hann tombe sur la monstrueuse scène, attiré par les pleurs des pauvres enfants. Ce témoin à souligné aux enquêteurs qu’il a eu mème une altercation avec le mis en cause. D’où sa fracture à la main. Mais ses, allégations ont été balayé d’un revers de la main par le pauvre quinquagénaire qui, en sus d’avancer que tous les enfants du quartier sont ses amis, soutient mordicus, que les témoignages du Sieur Ibrahima Hann ne sont rien d’autre qu’un coup monté par ses voisins car dit-il, ils avaient des antécédents.

B. THIOR

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.