PUBLICITE

(Vidéo): EUMEU SENE SE DÉFOULE SUR BOMBARDIER: « même sa sœur es…

EUMEU SENE SE DÉFOULE SUR BOMBARDIER: «il n’a que 5 supporters…, même sa sœur supporte Modou Lo»

Décidemment, la tension est vive entre Bombardier et Eumeu Sène. Le leader de Tay Shinger, qui pourtant a été le premier à attaquer son adversaire, Bombardier, qui a riposté mardi en le traitant de jaloux, est revenu à la charge. A l’en croire, il n’a rien à envier au B52, pour avoir été champion d’Afrique en lutte simple à l’âge de 18 ans. Comme pour railler son adversaire, il indique que ce dernier n’a que cinq supporters.

«C’est à 18 ans que je suis devenu champion d’Afrique, un titre qui vaut mille fois celui du roi des arènes»

Le lutteur originaire de Pikine a corrigé Bombardier qui avait déclaré qu’il n’a jamais glané un titre dans toute sa carrière. «C’est à l’âge de 18 ans que j’ai remporté le titre de champion d’Afrique. Un titre qui vaut mille fois celui de roi des arènes, car c’est le drapeau du pays», a déclaré le double tombeur de Balla Gaye 2, trouvé en pleine séance de musculation. Pour Eumeu Sène, s’il n’est jusque-là pas roi des arènes, fait-il savoir, c’est parce que les anciens détenteurs de ce titre ont toujours refusé de l’affronter. «C’est l’unique raison pour laquelle Bombardier est devenu roi. (Suma roi des arènes yi dawul woon, moom du nekk roi). Il a détrôné Balla Gaye 2 que j’ai terrassé à deux reprises».

«Pour chacune de mes sorties (invitations), on me paie 2 millions Cfa»

Concernant les moqueries contre son prochain adversaire, fraîchement revenu d’une brillante victoire face à Rocky Balboa, en Suisse, Eumeu Sène tempère et parle de blague. «Moi, je ne suis pas méchant, encore moins un jaloux. C’était juste des blagues, rien de plus ‘’Dafa mer, dafa boxx golo gi’’. C’est pourtant lui qui m’a incité à vendre le combat, mais il a mal pris mes propos, mais ce n’est pas méchant», explique l’ancien lutteur de Bul Falé, avant de faire une précision de taille : «il parle des sorties que je fais, mais qu’il sache j’ai été payé gracieusement à hauteur de 2 millions francs Cfa, sauf pour le drapeau du chef de l’Etat et le tournoi de la Cedeao. Car c’était l’appel de la patrie. Je suis resté deux ans sans lutter, mais rien que pour les invitations, j’ai amassé 13 ou 14 millions, pour vous dire».

«Le jour du combat, je vais lui prouver qu’il n’est pas Bombardier, mais un Mëxx-doom»

Pour le combat qui devra l’opposer à Bombardier en juillet prochain, il promet l’enfer au roi des arènes. «Je vais le freiner. Il a battu les deux autres enfants terribles de l’arène (Modou Lô et Balla Gaye), mais il va se casser les dents sur moi. Bombardier mérite sa ceinture, parce qu’il l’a gagnée dans un combat qu’il a bien fait. Cependant, le jour de notre duel, je vais lui prouver qu’il n’est pas Bombardier mais ‘’Mëxx-doom’’ (fusil à poudre). Le lutteur de Pikine de renchérir, sur un air taquin : «pour sa ceinture, je la considère comme une serpillère, il a fait une caravane, alors que ce n’est pas ça. Bombardier n’a que cinq supporters : sa cousine, Pape Dia, le manager, le président de son écurie et son ami. Même sa sœur roule pour Modou Lô. Alors que moi, je casse la baraque partout où je passe. Depuis qu’il a le titre de roi des arènes, cette discipline est devenue terne».

«Même pour des milliards, je ne serai pas venu au jubilé de Baboye, il n’est pas digne de confiance»

L’un des grands absents lors du jubilé de Baboye, dernièrement, le chef de file de l’écurie Tay Shinger ne regrette pas. Mieux, il souligne que pour tout l’or du monde, il ne mettrait jamais ses pieds à cette manifestation. «Pour des milliards, je ne viendrai jamais à ce jubilé. Je n’ai pas confiance en lui. Une personne qui est aujourd’hui avec toi, demain avec un autre, n’est pas digne de confiance».

jotaay.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*