Vente de produits dangereux : Auchan pris la main dans le sac –
PUBLICITE

Vente de produits dangereux : Auchan pris la main dans le sac



En outre d’être empêtré dans un scandale foncier à Mbour, au Sénégal, Auchan est, de nouveau, indexé. Selon plusieurs journaux français dont le site du groupe Orange, le distributeur reconnait que 52 boîtes de lait en poudre pour bébés Lactalis, qui auraient dû être retirées, en raison d’une contamination aux salmonelles, ont été vendues dans ses magasins au cours des dernières semaines.
En aout 2015, l’agence russe sanitaire Rosselkhoznadzor a annoncé «avoir identifié de la viande de cheval, mais également du bœuf et de la volaille, dans ce qui était censé être de la farce de porc saisie dans plusieurs supermarchés Auchan».

Au mois d’août passé, le gouvernement russe a dénoncé les pratiques insidieuses du groupe français. Selon le site du Monde, il a été identifié de la viande chevaline, mais aussi du bœuf et de la volaille, dans de la farce censée être à base de porc saisie dans les supermarchés de l’enseigne Auchan.
Selon le journal le Parisien, «les autorités russes avaient déjà accusé Auchan de repousser de manière artificielle les dates de péremption et de ne pas respecter la réglementation dans le traitement des déchets alimentaires. Elles avaient alors indiqué avoir constaté que le distributeur utilisait de la volaille périmée pour des pizzas».

Au printemps 2016, des agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) en France avaient fait de drôles de découvertes en inspectant le rayon de l’hypermarché Auchan, à Leers, près de Roubaix, dans le Nord. Il était reproché à Auchan, lors d’un procès «d’avoir présenté certains produits (cannelle moulue, ail, anis étoilé, piment fort…) de façon douteuse, avec des propriétés de prévention, de traitement ou de guérison de maladie», rapporte le journal français la Voix du nord. A cela s’ajoute la mise en vente «d’œufs de plus de 21 jours».

C’est dire que les Sénégalais doivent se poser des tas de questions sur ce distributeur français qui se déploie de tous ses tentacules comme une pieuvre sur l’étendue du territoire national.
Finalement, l’entreprise de grande distribution a été condamnée par le tribunal de police de Lille à 15.000 euros d’amendes.

Avec Dakaractu



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.