Urgent : une femme enceinte tuée et cinq blessés en urgence absolue –
PUBLICITE

Urgent : une femme enceinte tuée et cinq blessés en urgence absolue

Un choc frontal entre deux véhicules sur la départementale 98 est à l’origine de ce drame.

Une femme enceinte de huit mois tuée sur le coup. Un couple et ses trois enfants entre la vie et la mort. La départementale 98 a été le théâtre d’un drame de la route, ce mercredi après-midi, à hauteur de Villepreux. Vers 15 h 45, dans des conditions qui restent à préciser, deux véhicules, une Renault Laguna et un break, sont entrés en collision en direction de Plaisir, sur cet axe qui borde le nouveau quartier des Hauts-du-Moulin, à proximité de la déviation de la D 307.

D’après les premiers éléments de l’enquête de police, l’un des deux automobilistes aurait perdu le contrôle de son véhicule dans une courbe et percuté l’autre véhicule de plein fouet après avoir quitté sa voie de circulation.

Ce mercredi soir, les enquêteurs du commissariat de Plaisir tentaient encore de déterminer les circonstances du drame. Seule dans l’une des voitures, une femme enceinte de 8 mois, originaire de Plaisir, a été tuée sur le coup.

Le couple et ses trois enfants âgés de 8, 10 et 12 ans qui circulaient dans l’autre voiture impliquée, sont originaires de Maule. Ils ont été transportés dans un état d’urgence absolu vers les hôpitaux Necker et Pompidou à Paris (XVe) et Beaujon, à Clichy (Hauts-de-Seine).

Une quarantaine de pompiers, dix véhicules de secours, trois hélicoptères

« Les cinq occupants de la voiture familiale étaient piégés dans l’habitacle. Il était impossible d’ouvrir les portes. Nous avons été contraints d’utiliser notre matériel de désincarcération. Il nous a fallu environ 20 minutes pour les extraire du véhicule », commente un sauveteur ce mercredi soir. Deux des victimes ont été transportées aux urgences en hélicoptère, les trois autres par les pompiers, sous escorte policière.

L’intervention a mobilisé une quarantaine de pompiers, dix véhicules de secours, deux hélicoptères Dragon de la Sécurité civile et un hélicoptère de la gendarmerie nationale dépêché en renfort. Les trois appareils se sont posés au milieu de la chaussée. La circulation, déviée par Plaisir, a été fortement perturbée sur cet axe jusqu’en fin d’après-midi.

« Je réagis d’abord en tant que mère de famille : cet accident me bouleverse à ce titre, commente ce mercredi soir Sylvie Sevin-Montel, adjointe à la sécurité à Villepreux. Cet axe est particulièrement dangereux. Les excès de vitesse y sont très fréquents. J’alerte le département depuis plus d’un an sur la nécessité d’y effectuer des aménagements pour réduire la vitesse ».

« Selon nos données, la D 98 n’est pas accidentogène. Comme c’est toujours le cas dans ces circonstances tragiques, nous travaillons avec les forces de l’ordre sur l’analyse précise des circonstances, indique ce mercredi soir Jean-François Raynal, vice-président chargé des routes au département. S’il y a des aménagements à apporter sur cet axe, il est évident que nous le ferons. Mais il est encore trop tôt pour tirer des conclusions ».

Source : www.leparisien.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.